REVEILLEZ VOUS

Partage de données sur la progression spirituelle
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 film de colline serreau, solutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: film de colline serreau, solutions   Sam 25 Déc - 7:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 12 Fév - 13:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Jeu 19 Mai - 19:39

Je pense que le voeu de Coline Serreau est de diffuser au maximum les infos contenues dans son film, celui-ci n'étant plus sur les écrans, je prends la liberté de poster ce lien visible en 6 parties :
'SOLUTIONS LOCALES POUR UN DESORDRE GLOBAL'
http://www.dailymotion.com/playlist/x1fi8q_tchels0o_solutions-locales-pour-un-desord#videoId=xf57x2

Documentaire en 6 parties sur le purin d'ortie :
http://www.dailymotion.com/video/xeghxe_l-ortie-fee-de-la-resistance-1-6_news

Comment faire du purin d'ortie :
http://www.dailymotion.com/video/x6cpb1_recette-du-purin-d-ortie_news
Plus simplement, il existe dans les magasins bio (8 euros environ chez Biocoop) des petits paquets de granulés de d'ortie. Il suffit de mettre 5 granulés dans une bouteille d'1 litre d'eau et d'attendre 10 jours environ. Le purin d'ortie est alors prêt pour être utilisé - Excellent engrais naturel et fortifiant des plantes, il permet de lutter naturellement contre de nombreuses maladies. Pour plantes d'intérieur, le jardin ,le potager. flower flower flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 21 Mai - 13:40

Comment jardiner et créer un potager sur le toit de votre immeuble :
http://www.dailymotion.com/video/x8tz07_jardin-potager-sur-le-toit-locavore_lifestyle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 21 Mai - 13:49

Interview de Coline Serreau sur son documentaire 'Solutions locales pour un désordre global' (Agoravox)
http://www.dailymotion.com/video/xcskps_coline-serreau-solutions-locales-po_webcam


Claude et Lydia bourguignon
Conférence 'Vie ou mort des sols ?':
http://www.dailymotion.com/video/xh3j4t_vie-ou-mort-des-sols-de-lydia-et-claude-bourguignon_school

Jardiner, cultiver sans pesticides :
http://actu.orange.fr/environnement/video/bio-diversite/biodiversite-maitrisee-sans-pesticide_319.html
D'autres reportages écolo sous la vidéo

Mon potager à tout prix (Vidéo visible quelques jours) :
http://www.pluzz.fr/mon-potager-a-tout-prix-2011-06-05-17h00.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Mer 8 Juin - 17:22

superwand a écrit:
film de colline serreau a voir absolument
Le film est disponible en DVD mais aussi en livre, aux editions Actes sud
Page de couverture :
"Le dérèglement écologique mondial est une conséquence directe de notre système de production et de consommation. Il en résulte une crise profonde qui menace gravement la sécurité alimentaire de l'humanité. Pourtant, des solutions existent. Et routes se fondent sur l'élaboration d'un autre type de société. En une vingtaine d'entretiens, Coline Serreau nous présente des alternatives déjà mises en oeuvre partout dans le monde. Acteurs du changement, des paysans, des agronomes, des économistes ou des philosophes témoignent de la vitalité d'une société nouvelle, encore latente et minoritaire, mais bientôt visible et majoritaire. Théories, analyses et réponses pratiques se mêlent pour interpeller le lecteur et éveiller en lui le désir d'agir et le plaisir d'envisager une vie nouvelle. Il existe de multiples techniques (culture biologique, semis direct, compostage, bois raméal fragmenté, pesticides et engrais naturels...) pour rétablir un lien honnête entre le champ et l'assiette. De ce lien rétabli pourrait naître une démocratie nouvelle instaurant l'autonomie locale, la redéfinition de nos valeurs et du concept de richesse ainsi que le rééquilibrage du pouvoir entre les sexes. Le livre s'ouvre sur une préface de Coline Serreau, où elle présente son engagement intellectuel. Le lecteur trouvera par ailleurs en fin d'ouvrage un lexique des termes clés de l'agriculture biologique et quelques principes pour entreprendre dès à présent des actions de proximité écoresponsables."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Mer 8 Juin - 18:40

Dans la même lignée que le film de Colline Serreau :
'Bio Attitude sans béatitude' - Un film d'Olivier Sarrasin

"Ce DVD très documenté, évoque l'ensemble des questions actuelles sur l'alimentation et l'agriculture et leurs enjeux respectifs. Partant du plus particulier - les pesticides dans l'alimentation - le film en arrive de proche en proche à établir le lien entre agriculture biologique et respect du Tiers Monde, entre OGM et démocratie.
Au travers d'enquêtes et de témoignages des différents acteurs de la bio, du producteur au contrôleur des certifications, des consommateurs aux revendeurs, c'est toute la filière qui est ici décryptée. Où en est la pollution par les pesticides aujourd'hui et quelle est sa spécificité en termes d'incidences sur la santé par rapport aux pollutions d'il y a une quarantaine d'années ? Que se passe-t-il dans d'autres pays et notamment ceux du Nord qui ont pris des décisions pour diminuer les épandages, par rapport à un pays comme la France où rien n'est fait ? Une ferme en bio peut-elle, et à quelles conditions, être aussi rentable qu'une ferme en conventionnel ? Qu'est-ce que l'agriculture raisonnée si ce n'est cette invention pesticidement correcte de l'UIPP, la mal nommée Union des Industriels pour la Protection des Plantes ? Qu'est-ce que l'agriculture bio par rapport à l'agriculture bio-dynamique et quelles sont les différences au niveau du produit ?
Quelles incidences nutritionnelles, sanitaires ou gustatives ont les produits bio sur le consommateur ? Quelles sont les alternatives au modèle conventionnel ? Quels liens économiques directs et indirects existent entre producteurs du Nord et du Sud et comment la protection des premiers entraîne la perte des seconds ? Quel est le poids du citoyen consommateur dans les choix politiques et économiques ? Les dangers des OGM vus sous l'angle politique.
Autant de questions qui sont traitées d'une façon extrêmement pédagogique et accessible, dans ce film intelligent, au réalisme non dépourvu d'optimisme, avec de belles images, loin du catastrophisme où se complaît d'habitude ce genre de production, et nourries des nombreux témoignages de personnes responsables."

Le film propose en bonus une version courte (21 minutes) en direction des scolaires. En fin de compte, il s'agit d'un bon travail de vulgarisation.

REAL Productions et MDRGF, 52 mn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Mer 8 Juin - 19:05

Philippe Lahille 'Vivre simplement pour vivre mieux' (Le guide des décroissants)


Résumé :

Cet ouvrage vous invite à choisir volontairement un mode de vie simple. La récession économique actuelle nous contraint à réaliser des économies substantielles. Mais plutôt que de subir cette conjoncture, pourquoi ne pas choisir délibérément un nouveau concept de vie, celui de la simplicité volontaire ? Il ne s'agit pas de se serrer la ceinture. La simplicité volontaire répond à une tout autre démarche, orientée vers un nouvel art de vivre qui privilégie " l'être à l'avoir, l'être au paraître, la frugalité au gaspillage ". En s'affranchissant des sirènes de la surconsommation, chacun peut accéder tout naturellement à plus de liberté, de bonheur, d'harmonie et une réelle conscience écologique au quotidien. Ces décroissants, qui ont adopté cette voie de la frugalité, trouveront ici un guide résolument pratique. Abordant des thèmes aussi divers que l'hyperconsommation, la publicité, les échanges, l'entraide, l'argent, les médias, la culture, l'écologie, les vacances, le logement, la famille ou la santé... Philippe Lahille propose plus de 130 conseils pratiques qui pourront radicalement changer votre vie et lui donner plus de sens. L'objectif n'est pas de les mettre tous en application, mais de choisir ceux qui vous conviennent et de planifier leur exécution (" à l'aide d'un calendrier en fin d'ouvrage "). Alors chaque changement sera vécu comme un épanouissement, et non comme une contrainte subie. Loin du prêt-à-penser et du prêt-à-consommer, vous choisirez vos propres valeurs, celles qui deviendront assurément les nouveaux modèles pour les générations futures.


Sommaire :

LA CONSOMMATION - LES ECHANGES, LE TOURISME ET LES VACANCES - LA CULTURE ET LES LOISIRS - LA FAMILLE ET LES AMIS - LE LOGEMENT - LE JARDIN - LA CUISINE ET L'ALIMENTATION - LA SANTE - LES DEPLACEMENTS - L'ARGENT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Jeu 9 Juin - 7:17

je pense que tout ceci est très bien mais sans un éveil massif, cela ne sert pas a grand chose hélas

il faudrait l'aide des médias, de la presse, et des grandes personnalités influentes pour que les gens s'éveillent a cette réalité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Lun 20 Juin - 20:18

Extrait du film 'La belle verte' de Colline Serreau :
http://www.youtube.com/watch?v=9zj9jeCqjHA

Résumé : "Quelque part dans l'univers existe une planete dont les habitants evolues et heureux vivent en parfaite harmonie. De temps en temps quelques-uns d'entre eux partent en excursion sur d'autres planetes. Curieusement depuis deux cents ans plus personne ne veut aller sur la planete Terre. Or un jour, pour des raisons personnelles, une jeune femme decide de se porter volontaire. Et c'est ainsi que les Terriens la voient atterrir en plein Paname."

Interview à propos de son film 'Solutions locales pour un désordre global'
http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agora/article/coline-serreau-la-belle-verte-72938
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Lun 20 Juin - 20:37

Extrait d'un article de la revue Consom'action n°57 :
"Pour éviter l'épuisement des terres et le recours aux engrais de synthèse, l'agriculteur biologique s'appuie entre autres sur la rotation des cultures. La terre n'est jamais laissée à nu pour limiter le ruissellement des substances nutritives. Les engrais verts (luzerne et moutarde par exemple) enrichissent les sols sans les polluer ni engager les ressources en eau potable".


Chauffage au bois, panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire, potager sous serre, cuve de récupération d'eau de pluie de 4000 litres enterrée dans le jardin, éolienne : Etre autonome, l'exemple de la famille Maronnet(0 facture d'EDF, 0 facture d'eau)
http://videos.tf1.fr/reportages/c-est-bon-pour-la-planete-4462067.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Jeu 1 Déc - 15:37

*Une américaine risque 39 jours de prison pour avoir fait un potager chez elle (Article datant de 2009)
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/11/30/usa-39-jours-de-prison-pour-avoir-fait-un-potager-chez-elle.html
http://www.dailymotion.com/video/xgc0xp_usa-projet-s510-votre-jardin-bientot-illegal_news#rel-page-3
http://www.dailymotion.com/video/xdfdl4_monsanto-loi-pour-interdire-les-pot_news#rel-page-1

*La Nouvelle Zélande interdit les potagers
"Les lois qu’on a vue votées aux US sont arrivées en Nouvelle Zélande où il serait bientôt interdit de faire pousser des tomates, pommes de terre, etc. sans permission : « The new Food bill will make it a privilege and not a right to grow food. I find two aspects of this bill alarming. The first is the scope and impact the new bill has, and secondly that it has all happened so quietly. There has been VERY little media coverage, on a bill which promises to jeopardise the future food security of the country ». Merci à Martin."
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011


Dans la même veine :
http://www.dailymotion.com/video/xbwory_interdiction-produits-naturels-lobb_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Jeu 1 Déc - 19:15

incroyable, je diffuse

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Dim 8 Jan - 10:52

D'où viennent les AMAP ?

Introduction :
"Il y a six mois j’ai fait la rencontre d’une personne formidable : Denise Vuillon. Elle est avec son mari la fondatrice des AMAP en France. Je l’interviewais pour un portrait. Nous avons discuté longtemps, bien plus qu’il n’en fallait pour le portrait. C’est une femme engagée, fraîche, rieuse… Ce n’était qu’au téléphone mais j’ai passé une après-midi inoubliable. Au cours de notre discussion, elle m’a confié les incessantes pressions qu’elle et son mari subissent pour l’expropriation de leur ferme. Une fois pour une route, une autre fois pour une zone commerciale, une autre fois encore pour un projet culturello-océano-bidulemachinchose pas très précis. Aujourd’hui cela recommence, cette fois pour un projet de tramway. Il faut trouver d’autres solutions que l’élimination des fermes de proximité pour développer les transports en communs. Aujourd’hui encore, elles disparaissent au rythme d’une toutes les 20 à 25 minutes en France, une toutes les 3 minutes en Europe. Ce sont les fermes moyennes les plus touchées et celles qui lient les cultures et l’élevage, c’est à dire les plus favorables à l’environnement. La Provence a perdu le tiers de ses exploitations agricoles entre 2000 et 2006. Dans le plus grand silence.

FAISONS DU BRUIT !

Les Olivades lancent une pétition, cette fois nationale. Je vous invite à rejoindre cette pétition, et si vous avez un blog, un fil twitter, une page facebook, à le faire savoir. C’est ici : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=254

SAUVER UNE FERME, C’EST COMMENCER A SAUVER LES AUTRES.


—————–

Voici le portrait que j’avais écrit de Denise (pour le livre Vu du ciel, quand des hommes s’engagent pour la nature, Ed De la Martinière, novembre 2010, à droite de cette page). Vous découvrirez en même temps comment s’est fondée la première AMAP de France

Et au risque d’être longue (mais je le prends !), je le fais suivre de l’introduction générale à ces portraits sur l’agriculture dans le monde que j’avais aussi écrite pour ce livre. Je crois qu’il faut qu’on soit tous au courant….

Denise Vuillon, fondatrice de la Première AMAP en France

« Ce projet n’a pas changé ma vie, c’est ma vie ». Denise Vuillon, 55 ans, sourit. Elle et son mari sont maraichers dans le Var. De leur ferme, les Olivades, transmise de génération en génération depuis plus d’un siècle, on aperçoit la fameuse rade de Toulon. Une oasis au milieu de ce qui est devenu un entrelacs de routes, et de « zones », pavillonnaires, commerciales, industrielles ou encore « d’activités ».

« Pendant des années nous avons cultivé des salades pour les grandes surfaces. Nous avons tout essayé, le gros, le demi-gros, la vente directe à la ferme, la livraison de paniers à domicile… mais l’équilibre économique de l’exploitation restait difficile. Nous n’arrivions plus à maintenir les emplois sur la ferme, nous devions fermer l’hiver et embaucher des saisonniers l’été. » Une exploitation agricole disparaît en France toutes les demi-heures. Les petites et moyennes fermes sont les plus touchées, prises entre les contraintes d’un marché devenu national et européen, et la pression foncière au niveau local. Mais en 2000 Daniel et Denise vont découvrir un concept qui va changer leur vie, et bientôt celle de centaines d’agriculteurs. « Nous rendions visite à notre fille à New York et nous avons vu une distribution de légumes dans une cour d’église. Les légumes étaient d’une grande qualité et nous ne voyions aucun mouvement d’argent. Les consommateurs avaient payé d’avance la récolte et en échange, le producteur les fournissait en fruits et légumes de saison, frais, cueillis à maturité et cultivés sans produits chimiques ». C’est vers 1960 au Japon qu’est né ce concept, quand des mères de familles s’inquiètent de voir l’agriculture s’industrialiser avec un recours massif aux produits chimiques.

Rentrés chez eux, Denise et Daniel étudient tout l’hiver le dossier, son fondement économique et ses contraintes de production. « Il ne manquait plus que des consommateurs prêts à s’engager ». Ce sera chose faite en 2001 à Aubagne, quand un café débat invite des paysans du coin à répondre à la question « Agriculteurs, que nous faites-vous manger ? ». Denise et Daniel expose leur concept et avec les participants, créent l’association. Ils l’appelleront AMAP ou « association pour le maintien de l’agriculture paysanne ». « Ce fut une libération. Alors que nous étions soumis avec la grande distribution à des contraintes de normalisation et de calibrage de nos produits, là l’objectif des consommateurs était d’avoir des produits sains et diversifiés. Ce n’était plus grave si un escargot rognait un bout de feuille de salade.» Concombres, tomates, salades, courges, poireaux, fines herbes… les monocultures légumières font place à un vrai jardin maraîcher coloré et divers, où les variétés oubliées des légumes fleurissent. « Nous avons eu le sentiment de pouvoir enfin revenir à notre vrai métier de paysan, qui respecte la terre, le sol. Avant nous nourrissions un marché, maintenant nous nourrissons des gens. Cela change tout ». Daniel et Denise essaiment. Ils créent des réseaux de professionnels qui apportent entraide et transmission. En neuf ans, plus de 1200 AMAP se sont créées en France, nourrissant plus de 60 000 familles. « C’est une alternative économique qui permet de relocaliser les productions, de garder les terres fertiles autour des villes et de redonner ses lettres de noblesse au métier de paysan. » Pour Daniel, qui a toujours porté la cause des paysans, l’AMAP s’inscrit dans la continuité de sa vie syndicale tandis que Denise, infirmière à l’origine, retrouve sa vocation. « En produisant des aliments sains, je sais que j’apporte la santé aux gens. Souvent un couple s’engage dans une AMAP quand arrivent les enfants. Quand on a fini de donner le sein c’est la terre mère qui prend le relai ». Daniel et Denise continue d’essaimer. « Nous prenons conscience que nous sommes en train de perdre notre planète. A notre échelle, nous nous battons pour préserver notre agriculture nourricière. Préserver notre terre, c’est notre goutte d’eau du colibri pour des valeurs auxquelles nous sommes attachés comme l’autonomie alimentaire». Daniel a lancé une coopération entre Aubagne et des villes du Mali pour relocaliser les productions nourricières. Il a créé la première AMAP à Bamako, et réintroduit une variété de riz local qui avait disparu.

« Lorsque des agriculteurs nous remercient parce qu’ils ont sauvé leur ferme, lorsque nous voyons leurs enfants reprendre l’exploitation, lorsque nos propres adhérents se mobilisent parce que nous sommes menacés d’expropriation pour une voie de circulation, ou d’un nième projet de zone industrielle, c’est un grand bonheur. C’est cette énergie du bonheur qui nous permet de continuer à mobiliser autour de nous » -"
http://www.eco-echos.com/wordpress/?p=1159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Lun 9 Jan - 20:04

Pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte sera interdit ou taxé

"Dans le champ de l'agriculture, l'usage libre et gratuit des graines ne sera bientôt plus qu'un doux souvenir rappelant des méthodes paysannes d'un autre temps. Surnommées "semences de ferme", ces graines étaient jusqu'alors sélectionnées par les agriculteurs au sein de leurs propres récoltes et replantées l'année suivante.

Depuis plusieurs décennies, ces pratiques n'allaient déjà plus de soi lorsque ces semences étaient protégées par un Certificat d'obtention végétale (COV) – à savoir le droit de propriété des "obtenteurs" de l'espèce. Ressemer ces graines était théoriquement interdit. Mais cet usage demeurait, dans les faits, largement toléré en France. Il est désormais strictement réglementé par une proposition de loi UMP adoptée lundi 28 novembre par le Parlement.

"Sur les quelque 5 000 variétés de plantes cultivées dans le commerce, 1 600 sont protégées par un COV. Ces dernières représentent 99 % des variétés cultivées par les agriculteurs", explique Delphine Guey, du Groupement national interprofessionnel des semences (GNIS). Or, environ la moitié des céréales cultivées étaient jusqu'ici ressemées par les agriculteurs, selon la CNDSF (Coordination nationale pour la défense des semences fermières). Presque toujours illégalement, donc. Mais le temps de "l'incertitude juridique" semble révolu : pour le ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, ces semences "ne peuvent pas être libres de droit, comme elles le sont aujourd'hui".

•Ce qui change
En fait, la proposition de loi du sénateur UMP Christian Demuynck transpose un règlement européen de 1994 sur la protection des obtentions végétales, jusqu'ici nullement en vigueur en France. Conséquence : les semences de ferme, jusqu'ici tolérées, sont désormais légalisées... à condition de verser une "rémunération aux titulaires des COV" – à savoir aux entreprises de semenciers –, "afin que soit poursuivi le financement des efforts de recherche et que les ressources génétiques continuent d'être améliorées", dit le texte de loi. En sont exemptés les petits agriculteurs produisant moins de 92 tonnes de céréales.
Depuis 2001, cette taxe est appliquée pour une seule espèce : le blé tendre. Nommée "contribution volontaire obligatoire", elle est empochée par l'interprofession des semenciers. L'agriculteur doit payer 50 centimes par tonne de blé lors de la livraison de sa récolte. Ce système devrait donc être étendu à 21 espèces, dont la liste reste ouverte, assure Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), sur le site du syndicat.
En somme, pour Guy Kastler, délégué général du réseau Semences paysannes et membre de la Confédération paysanne, "pour la moitié des espèces cultivées – le soja, les fruits, les légumes… –, il est interdit de réutiliser ses propres graines, et pour l'autre moitié – céréales et plantes fourragères –, il faut payer pour ressemer."

•Vers une privatisation des semences ?
Plusieurs associations écologistes et paysannes craignent ainsi une mainmise accrue de la filière semencière sur l'accès aux graines, via un droit de propriété étendu aux récoltes et aux graines qui en sont issues. Avec la taxe, "même les agriculteurs qui se passent des semences commerciales doivent payer pour ces semences", déplore Guy Kastler. Le militant redoute que la part des semences de ferme ne s'amenuise, à mesure que ces dernières deviennent plus chères et donc moins intéressantes pour l'agriculteur. Entre cette taxe et l'interdiction de ressemer ses propres graines, l'agriculteur est de plus en plus incité, non plus à produire, mais à acheter ses semences. D'où la crainte d'une dépendance accrue aux entreprises semencières.
Mais du point de vue de Xavier Beulin, la contribution de tous à la recherche sur les espèces cultivées se justifie, dans la mesure où même les semences de ferme en sont généralement issues. Dressant un parallèle avec la loi Hadopi visant à "protéger les créateurs" de films et de musique, le président de la FNSEA estime qu'il est "normal que [ceux qui utilisent des semences fermières] participent aussi au financement de la création variétale, puisqu'ils en bénéficient".Opposé à cet argumentaire, le syndicat Coordination rurale relève sur son site que Xavier Beulin n'est pas seulement à la tête du premier syndicat agricole. Il dirige aussi le groupe Sofiprotéol, "qui détient des participations dans plusieurs grands groupes semenciers français (Euralis Semences, Limagrain...)".
•Vers une perte de biodiversité ?
Autre crainte : l'impact de cette mesure sur la diversité agricole. Certes, ressemer une même variété – presque toujours issue de la recherche – n'accroît pas, a priori, la biodiversité. D'autant que "pour les grandes cultures, aucune variété utilisée n'est le fruit d'une conservation ancestrale ; toutes ont été développées grâce à la création variétale", souligne Xavier Beulin.
Toutefois, ressemer sa récolte peut entraîner des variations dans l'espèce, et donc favoriser cette biodiversité, nuance Guy Kastler. "Des caractères nouveaux apparaissent, permettant à la plante d'être mieux adaptée au sol, au climat, aux conditions locales. Il est alors possible de réduire les engrais et les pesticides. A l'inverse, les semenciers adaptent les plantes aux engrais et aux pesticides, qui sont partout les mêmes." Ils tendraient donc plutôt à créer de l'uniformité dans les plantes, où qu'elles soient cultivées.
•Vers le régime du brevet ?
Le COV est, en France, une alternative au brevet sur le vivant, en vigueur aux Etats-Unis par exemple. Ce droit de propriété intellectuelle est détenu par les entreprises ayant obtenu, par la recherche, les espèces cultivées, et qui jouissent donc du monopole de la vente des semences de cette espèce avant qu'elle ne tombe dans le domaine public – comme c'est le cas d'environ 450 d'entre elles en France. D'aucuns, comme Guy Kastler, craignent un glissement vers ce régime du brevet, en limitant le droit des agriculteurs d'utiliser librement les semences protégées.
Toutefois, à la différence du COV, le brevet interdit complètement aux agriculteurs de ressemer leur récolte, indemnités ou pas, note Delphine Guey. C'est le cas des variétés OGM de la firme américaine Monsanto qui, selon Marie-Monique Robin dans le documentaire Le Monde selon Monsanto, a même créé une sorte de "police des semences" spécialisée dans la traque des agriculteurs semant ou échangeant illégalement les graines qu'ils récoltent.
Autre différence avec le brevet, le COV permet aux obtenteurs d'utiliser librement une variété protégée pour utiliser ses ressources génétiques et en sélectionner de nouvelles. Ainsi, travailler sur un gène d'une espèce ne permet pas de la breveter et donc de se l'approprier totalement. Une distinction qui a permis, selon Delphine Guey, de préserver une diversité d'entreprises semencières françaises. Et donc de laisser aux agriculteurs un plus ample choix d'espèces à leur disposition. Toutefois, si le brevet des espèces vivantes n'est pas de mise en France, le brevetage des gènes des plantes y est, lui, de plus en plus pratiqué.
(Source : Angela Bolis, le 29/11/11, site lemonde.fr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Mar 10 Jan - 11:34

ils n'ont qu'a continuer comme ça, au final ils ne pourront pas gagner
car le réveil massif les renversera en moins d'une journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 25 Fév - 18:11

Interview de Coline Serreau :
http://leweb2zero.tv/video/k2m_164b9b61cec7821

Interview de Robin Mesnage sur la toxicité des OGM et du Roundup sur l'homme :
http://actu.orange.fr/environnement/video/terretv/consommation/ogm-ils-sont-toxiques_1016.html

Rénover sa maison en BBC (Bâtiment Basse Consommation) :
http://bourgogne.france3.fr/evenement/naturbis/index-fr.php?section=article&id=e9b17f58802f9ec486ec34aec3aa2282

Les Tower-Flower de l'architecte Edouard François pour mettre un peu de verdure en ville avec ses multi-pots de bambou sur les terrasses :
http://bourgogne.france3.fr/evenement/naturbis/index-fr.php?
section=article&id=c66faae431b32ccfd6d2d8c79642d74c

Le très beau jardin japonnais de Ly à Sénarpont dans la Somme :
http://bourgogne.france3.fr/evenement/naturbis/index-fr.php?section=article&id=03cff784d1e5b64fc533fe0fbeb2c15b

Les vergers familiaux sur le même modèle que les jardins familiaux :
http://bourgogne.france3.fr/evenement/naturbis/index-fr.php?section=article&id=1f86392570762607085548bfddc57195


Quelques annuaires du bio, de l'écologie et du développement durable :
http://bourgogne.france3.fr/evenement/naturbis/sitotheque-fr.php


A propos des semences fermières :
http://actu.orange.fr/environnement/video/terretv/agriculture-jardinage/loi-cov-les-agriculteurs-doivent-payer-pour-semer_1034.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alumbrados

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 7 Avr - 13:21

Dans la vidéo on parle bien de "théorie du film". La vidéo a plutôt pour but de montrer les erreur de notre système dans l'histoire non pas une solution alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou
avatar

Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 7 Avr - 19:08

oui
enfin, si tu vas écouter les interviews de colline serreau
tu verras qu'elle parle clairement de l'alternative

elle dit qu'en une journée on peut faire exploser le systeme de cette caste
qui vérole tout, pollue tout, pille tout,
sur le dos du peuple

il suffit juste que le peuple en prenne conscience, et ça sera la fin de ce systeme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Lun 3 Sep - 16:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining

avatar

Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   Sam 11 Jan - 5:26

Article de l'association Kokopelli (Novembre 2013) :
http://kokopelli-semences.fr/quoi_de_neuf/tambours_de_gaia

http://kokopelli-semences.fr/qsn/presentation_de_kokopelli
http://kokopelli-semences.fr/boutique/promotions

Pour les jardiniers, catalogue kokopelli de semences potagères et aromatiques Bios, libres de droit et reproductibles :
http://kokopelli-semences.fr/boutique
Faîtes connaître cette belle association à ceux qui possèdent un jardin potager...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: film de colline serreau, solutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
film de colline serreau, solutions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Film de Coline Serreau "Solutions locales pour désordre global"
» Solutions locales, de Coline Serreau
» Autisme - Solutions d'espoir - le film de Romain Carciofo
» Film sur Thérèse d'Avila
» La Grâce du Ciel ! Film à voir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REVEILLEZ VOUS :: ACTUALITES :: INFORMATION, EVENEMENTS RECENTS-
Sauter vers: