REVEILLEZ VOUS

Partage de données sur la progression spirituelle
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Sam 26 Fév - 10:50

Interview du Pr Luc Montagnier où il affirme que "les gens atteints par le virus du sida peuvent s'en débarasser en quelques semaines en renforçant leur système immunitaire, par une meilleure nutrition, complêtée par des anti-oxydants, le traitement d'infections sous-jacentes comme les parasites, les vers, la malaria, la tuberculose. La solution ne passe ni par les médicaments antiviraux, ni par un vaccin."
http://www.dailymotion.com/video/xbru8n_sida-luc-montagnier-retourne-sa-ves_news

Certains auteurs, comme le Dr Tal Schaller ('Artisans de leur miracle'), confirment dans leur livre qu'il est possible de guérir du sida. Patrice Morchain, auteur et animateur de stages sur la vue, affirme être passé de séropositif à séronégatif, grâce à une série de mesures comme le jeûne. Et il n'est pas le seul à affirmer cette rétroversion possible. Des livres existent à ce sujet.
Face à cette maladie, il faut penser à la présence d'un candida albicans dans l'organisme qui affaiblit les défenses immunitaires, à l'intoxication aux métaux lourds (vaccin, amalgame, alliage dentaire), à l'intolérance au lait et au glutten, et prendre les mesures qui s'imposent comme l'isotropie urinaire, l'isothérapie urinaire/sanguine, prise d'anti-oxydants naturels, régime sans glutten ni lait animal, une alimentation 'vivante, saine et variée' (graines germées), la gestion des émotions avec outils/exercices appropriés, la mise au repos de l'organisme par le jeûne, la lutte contre l'acidité de l'organisme, l'utilisation de chelateurs de métaux lourds comme l'ail des ours/la coriandre, l'irrigation colonique/lavements intestinaux etc...et autres médecines énergétiques.
http://www.sidasante.com/

Quelques liens :
http://www.silver47.eu/iode2.html
http://www.silver47.eu/iode.html
http://www.silver47.eu/candidose.html
http://www.silver47.eu/dossiers.html
http://www.dossiers-sos-justice.com/metaux-lourds/
http://www.kousmine.com/products.htm
http://www.colon-net.com/
http://www.helyogos.com/chemin.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou


Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 27 Fév - 11:17

je l'ai dit je crois dans un autre topic dédié a ça non ?

en tout cas merci encore de l'info

je n'arrete pas de le hurler sur facebook

c'est purement inadmissible que la médecine française tourne le dos a ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Sam 12 Mar - 10:12

Dans le même registre, il y a le scandale des transfusions sanguines qui se faisaient au 20ème siècle par le plasma de Quinton sans risque de transmettre tous les virus & miasmes énergétiques que l'on trouve dans la transfusion de sang. Alors pourquoi avoir arrêter la transfusion du plasma de Quinton ? ...Toujours les mêmes qui y trouvent leur intérêt en faisant du business sur le dos des contribuables : Les lobby pharmaceutiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 20 Mar - 23:06

AZT toxique et les recherches de Claude Reiss : http://biogassendi.perso.sfr.fr/editobiofr22sida.htm
Portail du site : http://biogassendi.perso.sfr.fr/an2000.htm
http://biogassendi.perso.sfr.fr/19biomaj.htm

"L'une des originalités de l'approche est d'éviter l'émergence de virus résistants, contrairement aux antiviraux utilisés dans les multithérapies actuelles, qui aboutissent souvent à un « échappement thérapeutique » fatal.
Cette nouvelle approche consiste à combattre le virus en retournant contre lui sa propre stratégie d’attaque, autrement dit en prenant le contrôle de sa capacité à muter. Si l’on augmentait le nombre de mutations, le virus cesserait d'être infectieux, et si on le diminuait, le virus serait plus stable, ce qui permettrait au système immunitaire de le reconnaître et l'éliminer.

Pour prendre le contrôle des mutations du virus, Claude Reiss décide en premier lieu d'en étudier le mécanisme et confie le travail expérimental à une étudiante qui prépare un doctorat sous sa direction. Bien que l'activité de Claude Reiss et de son laboratoire aient toujours été évaluées avec éloges par l'instance compétente de l'établissement qui l'emploie, ses supérieurs hiérarchiques refusent, contre toute attente et ce sans explication aucune, de financer le travail expérimental de la doctorante. "



L'auto-hémothérapie :
http://conscience.33.free.fr/Auto_hemotherapie.html
"C'est une technique simple, dans laquelle, moyennant le retrait du sang d’une veine et l'application dans un muscle, elle stimule une augmentation des macrophages, qui sont, si je peux me permettre le rapprochement, une sorte de “Comlurb” (Société de Nettoyage Urbain) de l’organisme.
Ce sont ces macrophages qui nettoient tout. Ils éliminent les bactéries, les virus, les cellules cancéreuses (néoplasiques). Ils font un nettoyage total, éliminent même la fibrine, qui est du sang coagulé.

Il se produit cette augmentation de production des macrophages par la moelle osseuse, parce que le sang dans le muscle fonctionne comme un corps étranger qui doit être rejeté par le Système Réticulo-Endothélial (SRE) (qui fabrique les anticorps). Tant qu'il y aura du sang dans le muscle le Système Réticulo-Endothélial sera activé. Cette activation se termine au bout de cinq jours..."



Témoignage de Miguel asturias, ayant réussit sa séroconversion, soigné entre autre par la médecine tibétaine et l'isothérapie sanguine :
http://www.sidasante.com/temoigna/temiguel.htm
"Mon homéopathe me proposa, à mon insistance, de faire un traitement d'Isothérapie sanguine que je menais à bien durant 10 mois en 1994 et 5 mois de plus durant l'année 1995. Les résultats que j'obtenais étaient disparates et sans relation des applications des traitements successifs ni avec mon état de santé. Les chiffres oscillaient entre 410 T4 et un surprenant 1,072 T4 (test réalisé dans des laboratoires différents), 700 T4 à l'analyse suivante, 555 une autre fois etc...

Durant tout ce temps j'expérimentais aussi d'autres techniques qui me parurent valables à ce moment-là. Je faisais du Yoga et les rites tibétains au niveau physique, j'essayais des suppléments alimentaires comme l'huile d'onagre, je travaillais sur la respiration avec le "Rebirth" ; pour le mentale j'utilisais des affirmations, visualisations etc... au total une vingtaine de thérapies différentes, quelques une plus ésotériques : Tao curatif, deux niveaux de Reiki, thérapie mystique, soins par les cristaux et les pierres, etc..., j'allais jusqu'à parler avec une femme nommée Esther qui disait être connectée avec les étoiles qui m'offrit un soin gratuitement. Je devais simplement avoir confiance que depuis là-haut on travaillait à ma récupération. Le sommet de cette anxieuse recherche arriva à son apogée par une pérégrination mystico-religeuse dans un endroit reculé du Tibet (la zone sacrée du mont Kailas et le lac Manasarovar), traversant à pied la barrière de l'Himalaya dans une expédition d'aventure.
(...)
C'est à l'occasion de mon voyage au Tibet en Août 1994 que je commençais à faire le Sadhana sans rater un seul jour. A part la sensation de paix mentale et spirituelle, j'arrivais à percevoir des sensations physiques comme une chaleur ascendante le long de la colonne vertébrale. Depuis lors, l'Autoguérison Tantrique fait partie de ma vie quotidienne, recevant ainsi de forme subtile, les bénéfices d'un système de santé qui est arrivé jusqu'à nous depuis un savoir millénaire grâce à la générosité et la compassion du vénérable Lama Gangchen Rimpoché, dont je me considère un disciple heureux.

Épilogue :

Ma situation actuelle est la stabilité totale. Je ne fais aucun traitement et ne prends aucun médicament. A l'avant dernier de mes contrôles périodiques, devant l'amélioration inexplicable, le Service de Médecine Tibétaine Interne demanda la culture du VIH qui s'avera négative, mais jusqu'aujourd'hui personne n'a su me donner une explication satisfaisante là-dessus. Je suis décidé à ne plus faire d'analyses car fondamentalement je ne suis malade de rien et parce que le comptage des CD4 a été démontré inadéquat et obsolète par la médecine officielle et sert seulement à tenir en otage par la peur les séropositifs qui voient angoissés comment leur propre terreur fait descendre les chiffres progressivement.

S'il m'arrivait une quelconque complication j'aurais recours à l'homéopathie, les Fleurs de Bach ou autre thérapie douce.

Je refuse catégoriquement de prendre un quelconque médicament qui aient des effets secondaires pour leur toxicité (et je ne me réfère pas seulement aux antiviraux, mais aussi aux simples antibiotiques, vaccins et un large etc...), me rappelant toujours le premier principe d'Hippocrate que notre médecine semble ignorer et qui dit : «Primum non nocere» (avant tout, ne pas nuire)."

Enfin dans le topic sur le lait, vous pouvez écouter l'interview passionnante de Marion Kaplan sur l'intolérance au lait et au gluten, qui affirme connaître des gens qui sont redevenues séronégatifs suite à l'adoption d'un régime sans lait animal et sans gluten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Lun 21 Mar - 1:44

Livret PDF (16 pages) "Sexe, mensonges et sida" :
http://nous-les-dieux.org/PDF:Sexe,_Mensonges_et_Sida.pdf

"La face cachée du sida" :
http://www.infomicheldogna.net/page11.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou


Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mar 22 Mar - 23:05

génial merci pour ces liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mer 30 Mar - 0:52

Une petite remarque au sujet de Patrice Morchain dont j'ai mentionné le nom au début du topic et qui affirme avoir réussi sa rétroversion : Dans sa conférence sur l'amélioration de la vue, il explique qu'il s'est en quelque sorte auto-programmé cette maladie en se disant vers l'âge de 17 ans "que si la vie c'était ça, il ne souhaitait pas vivre au-delà de 30 ans".


L'origine du sida : cultures vaccinales ou arme bactériologique ?
http://webduweb.free.fr/sida.htm


Sida et médecines complémentaires par le Dr Tal Schaller :
http://www.santeglobale.info/tal/Sida-et-medecines-complementaires.html

Sida et faux positifs :
http://www.santeglobale.info/tal/Sida-et-faux-positifs-une-nouvelle-vie.html

La théorie du sida par Rébecca Culshaw :
http://www.santeglobale.info/tal/Culshaw-sida.html

Le président d'Afrique du Sud M'Beki au sujet du sida :
http://www.santeglobale.info/tal/Le-president-M-Beki-et-le-sida.html

L'arnaque du sida selon le dr hamer : une maladie qui n'existe pas
http://artdevivresain.over-blog.com/article-l-arnaque-du-sida-le-sida-selon-le-dr-hamer-64377424.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Lun 11 Avr - 17:54

Le Pr Luc Montagnier sur les pas de Jacques Benveniste, s'exhile en Chine :
http://www.solidariteetprogres.org/article7605.html


Remarques :
Le chlorure de magnésium (NIGARI) est un puissant immuno-stimulant et participe à détoxiner l'organisme - Pensez à lire le topic dédié à ce sujet.

Sur les lavements intestinaux :
"(...) On comprend alors l’utilité du lavement devant toute maladie même si elle ne semble pas directement liée à l’appareil digestif. Un intestin propre permet de décharger le foie et de libérer les défenses immunitaires."
http://www.kousmine.fr/content/54/42/
Propos qui rejoignent ceux du Dr Tal Schaller dans son livre 'L'hygiène intestinale' : "L'immunité se fait avant tout dans l'intestin".
D'où également les résultats de rétroconversion observés par Marion Kaplan chez des séropositifs intolérants qui suivent un régime sans lait et sans glutten.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou


Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 24 Avr - 8:11

tout a fait

cela ne m'étonne pas que le pr montagné s'exile en chine
la médecine chinoise prone en premier lieu la préservation de son énergie vitale en bonne santé

il faut savoir qu'un médecin chinois que l'on voit régulièrement est considéré comme un mauvais médecin
car si il fait bien on travail, on ne doit pas le voir souvent
cette logique est inverse de celle pratiquée en occident
et je m'inscris dans cette logique chinoise

il est évident que c'est le corps vital lui meme qui va chasser les intrus si je puis dire
aussi il n'est jamais bon je prendre de l'aspirine ou du paracétamol pour faire baisser une fièvre lors des états viraux
car c'est cette fièvre, qui est un réflexe sur corps vital justement, qui a débarrasser le virus de l'organisme

la médecine occidental n'a qu'une connaissance partielle du fonctionnement du corps humain
et c'est ce qui lui fait commettre beaucoup d'erreurs de base

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 24 Avr - 17:45

En effet, la hausse de la température permet de tuer les virus, donc il ne faut pas chercher à faire baisser la fièvre de suite. Le corps se régule de lui-même dès qu'il a fini son travail d'épuration des toxines à l'origine de l'infection. Mieux vaut en cas de fièvre poussée recourir à l'hydrothérapie de l'abbé Kneipp (Lire son livre 'Ma cure d'eau', publié fin XIXème, un véritable trésor, en vente sur certains sites de livres d'occasion).

Source Wikipedia au sujet de la fièvre :
"Puisque, comme dit plus haut, la fièvre est un mécanisme de défense du corps contre une agression interne (par exemple une infection) appelée à activer certains mécanismes immunitaires et anti-inflammatoires. Il ne faut pas tenter de la faire baisser de façon brutale en se découvrant ou de façon chimique. Il faut s'enfouir sous les couvertures. Sauf dans le cas ou la température arrive autours de 40°C, dans le cas ou il s'agit d'un enfant en dessous de trois ans, ou d'une personne âgée. Les enfants en dessous de trois ans et les personnes âgées ne régulent pas leur température, ils sont des cas à part.
Le corps dépense de l'énergie pour faire monter la température, se découvrir c'est l'obliger à dépenser plus d'énergie pour tenter d'obtenir une température adéquate avec la défense de l'organisme.
La fièvre peut persister tout le temps de l'infection.
Aux alentours de 40°C, des vessies de glace peuvent être appliquées il faut découvrir le patient et ne pas l'enfouir sous les couvertures."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fièvre

Conclusion : La fièvre a son intérêt, tout comme les maladies d'enfance qui permettent de stimuler le système immunitaire naturellement afin de le rendre plus vigoureux. (Dr Tal schaller)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Lun 16 Mai - 19:59

Site d'information du Dr Clark en français :
http://www.drclark.net/fra/index.php
http://www.drclark.net/fra/drclark_protocol/index.php
http://www.drclark.net/fra/products_devices/devices.php
(Dommage que les Livres du Dr clark ne soient pas disponibles en français)

Site d'information du dr clark en anglais :
http://www.drhuldaclark.org/aids_dr_hulda_clark.htm

"Les Causes et la Therapie pour le VIH/SIDA d'après Dr. Hulda Clark
Dr Clark aurait également trouvé les véritables causes et la thérapie pour soigner les cas de VIH/SIDA. C'est ce que l'on peut en conclure en lisant son livre "The cure for HIV/AIDS".

Ci-dessous les explications données dans son ouvrage consacré exclusivement à cette maladie.

VIH et SIDA sont des maladies qui ressemblent beaucoup au cancer. On observe d'ailleurs que beaucoup de malades du VIH/SIDA contractent également un cancer. Les causes de ces maladies graves ont pour origine les mêmes parasites. Le facteur qui oriente vers l'une ou vers l'autre pathologie sont les solvants qui polluent l'organisme: pour le cancer, l'alcool isopropylique et le benzène pour le HIV/SIDA.

VIH veut dire : Virus de l'Immunodéficience Humaine, et le SIDA veut dire : Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise. La plupart des chercheurs sont d'avis que le SIDA est provoqué par le virus VIH. Mais d'après mes observations, ils sont tous les deux provoqués par des parasites et des solvants présents dans le corps de toutes les personnes atteintes du VIH ou du SIDA.

Le VIH est causé par un virus. Le SIDA en est une résultante. Souvent le SIDA et le virus VIH se manifestent simultanément. Mais parfois le diagnostic ne permet de déceler qu'une seule des manifestations. La source du virus VIH est un parasite. Ce parasite est un hôte du système intestinal humain, membre de la famille des douves, qui s'appelle par son nom scientifique le Fasciolopsis buskii.

Etonnamment ce parasite vit depuis la nuit des temps dans les intestins des êtres humains où il est censé produire peu de dégâts. Il peut toutefois être la source de colite, de la maladie de Crohn ou d'une colopathie fonctionnelle (syndrome de Bowel. Mais la plupart du temps la cohabitation avec cette douve ne crée aucune gêne. Par contre quand il envahit un autre organe, comme le foie, l'utérus, les reins ou le thymus, il fait énormément de dégâts. Quand il s'établit dans le thymus, il cause le redoutable VIH/SIDA. Heureusement il ne s'installe dans le thymus que chez certaines personnes. Ces personnes ont tous du benzène dans l'organisme

Tous les patients VIH (100%) ont à la fois du benzène et un certain stade de cette douve intestinale dans le thymus. Le benzène (souvent utilisé comme solvant) permet au Fasciolopsis Buskii de s'installer dans le thymus.

Pour contracter le virus VIH, vous devez donc avoir le parasite Fasciolopsis Buskii et du benzène dans votre organisme.

La plupart des hommes ont ce parasite dans les intestins. Les humains en sont d'ailleurs des hôtes naturels.

Lorsque le parasite est tué, en même temps que ses oeufs et ses différents stades microscopiques, le virus VIH disparaît du corps humain en 24 heures. Par cette observation j'ai pu conclure que le virus est lié au parasite. Le virus VIH a besoin de la douve Fasciolopsis Buskii niché dans le thymus, pour survivre.

Une des bonnes nouvelles est qu'il n'est pas difficile d'exterminer ce parasite et tous ses stades de développement.

Cette douve et tous ses millions d'oeufs et autres stades microscopiques peuvent être tués en cinq jours.

Mais venons-en au SIDA qui est la résultante de l'agression subi par le thymus. Le SIDA reflète l'état du thymus. A partir du moment où le thymus ne produit plus assez de lymphocytes-T, votre système immunitaire est diminué.

RELATION ENTRE LE THYMUS ET LE SIDA

Le "T" de l'expression lymphocyte-T, vient du mot Thymus. Cette glande est localisée sous le sternum, et se trouve légèrement en dessous de la glande thyroïde.

Mais quelles sont donc les conditions qui empêchent le thymus de produire et de programmer assez de lymphocytes-T ? Il est en fait envahi par ce parasite intestinal. Le thymus est une petite glande et la douve Fasciolopsis Buskii est un gros parasite.

Le thymus qui accomplit beaucoup de tâches (partiellement encore mal connues) se trouve empêché d'accomplir ses fonctions par la présence du parasite qui y consomme sa nourriture et y abandonne ses déchets. C'est comme si l'on avait des souris dans son garde-manger.

Beaucoup de questions me sont venues. Pourquoi ce parasite, hôte naturel des intestins, envahit-il subitement le thymus ? Comment et pourquoi ce parasite se déplace-t-il vers cette glande ? Y-a-t-il quelque chose dans le thymus qui l'attire spécialement ? Lorsque je me suis penchée sur l'étude des cas, j'ai fait une fascinante découverte : le coupable de tous ces faits est le benzène.

Le benzène est un solvant. C'est un solvant extrêmement toxique. Malgré une réglementation où il est strictement contrôlé dans l'essence, interdit dans un certain nombre de produit de nettoyage à sec ainsi que dans les ciments/caoutchoucs, on trouve souvent des traces de benzène dans le corps humain. D'où provient-il ?

Un solvant est une substance qui peut dissoudre les graisses. Il y a différents types de solvants utilisés dans l'industrie, mais aucun ne dissout les corps gras plus vite que le benzène.

Les graisses sont un important composant des organismes vivants. Les graisses et les huiles sont les principales matières premières du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs ainsi que de la couche protectrice de chaque cellule vivante !

LE BENZENE S'ACCUMULE DANS LE THYMUS

Les toxines, parasites et polluants ont chacun leurs organes de prédilection. Si vous absorbez de l'alcool méthylique, qui est un autre solvant, il va d'abord au pancréas. Cet organe fabrique votre insuline et régularise votre taux de sucre sanguin. Les personnes ayant un taux de sucre insuffisant ou souffrant de fatigue chronique ont en fait ce solvant dans le pancréas. D'où vient cet alcool méthylique ? Ce solvant est un polluant que l'on trouve dans les boissons gazeuses, les sucres artificiels et bien d'autres aliments. Au départ, votre corps est capable de s'en détoxiquer, tant qu'il est jeune et résistant. Mais en ingérant cet alcool régulièrement (même en dose infime), le pancréas se fatigue et l'alcool méthylique commence à s'y accumuler et à y faire beaucoup de dégâts. Il affaiblit à tel point le pancréas que n'importe quel parasite peut s'y installer. Résultat, l'immunité du pancréas est diminuée.

Bactéries, virus, métaux toxiques provenant de dents traitées, produits chimiques issus de l'air que vous respirez, et des aliments que vous absorbez, peuvent maintenant élire domicile dans votre pancréas. Peut-on s'étonner que cette situation mène au diabète ? L'alcool méthylique s'accumule aussi dans les yeux, qui parfois démangent et brûlent. Dans ce cas les yeux autorisent les parasites à s'y multiplier (comme le toxoplasma des chats). Les yeux laissent alors pénétrer des toxines se trouvant dans l'air comme le pollen et les réactions à ces toxines sont appelées allergies. Mais le véritable coupable dans ces cas est l'alcool méthylique.

Le parasite le plus commun du pancréas est l'eurytrema, la douve pancréatique du bétail. Toutes les personnes souffrant du diabète ont de l'alcool méthylique accumulé dans le pancréas ainsi qu'une multitude de parasites pancréatiques qui s'y multiplient. On y trouve souvent aussi du mercure et de l'or provenant des plombages et des couronnes. Le bétail est porteur de l'eurytrema, et le lait cru en contient toujours certains stades. Manger un hamburger peu cuit vous en fournira assurément.

Tout comme l'alcool méthylique s'accumule dans le pancréas et les yeux, le benzène s'accumule dans le thymus et la moelle osseuse.

Le benzène s'accumule de préférence dans la moelle osseuse ( la moelle osseuse produit des lymphocytes-T) et dans le thymus. Cette glande produit et programme les lymphocytes-T. Avec la présence du benzène dans ces parties du corps, l'on inflige deux coups durs au système immunitaire.

Peu importe la source ou la quantité de benzène avec laquelle vous êtes infectée, le benzène va directement se loger dans le thymus. Quand vous frottez une infime quantité de benzène sur votre peau, on en trouve dans le thymus 30 secondes plus tard (les mesures ont été réalisées avec un synchromètre). Evidemment si vous avez un corps sain, vos cellules blanches commenceront immédiatement à l'expulser du thymus, mais cette intrusion laissera des traces. Aucun tissu n'est à l'abri de dommage pouvant être causé par le benzène.

Le benzène affaiblit à tel point le thymus qu'il devient une proie facile pour d'autres polluants. Le mercure du plombage de dents, l'aluminium des ustensiles de cuisine, les vapeurs d'essence que vous inspirez à chaque plein que vous faites à votre voiture; ils peuvent tous être trouvés dans votre thymus après que le benzène ait fait ses ravages. C'est comme si vous ne protégiez plus votre maison et que tout le monde pouvait venir s'y installer, d'user, d'abuser du confort et des aliments s'y trouvant.

Faut-il alors s'étonner que le thymus ne puisse plus fabriquer et programmer les lymphocytes-T, une fois envahie par les polluants provenant de votre dentifrice, votre savon, votre laque pour les cheveux, vos boissons et votre alimentation préparées et servies de façon industrielle ? Avant que les dommages n'aient été faits par le benzène, ces produits chimiques malfaisants étaient évacués vers le foie ou les reins pour être éliminés de l'organisme. Maintenant ils sont logés dans le thymus et deviennent vraiment nocifs en s'accumulant à des niveaux de plus en plus profonds. Conséquence : la production de cellules - T diminue progressivement.

Tant que la production de lymphocytes-T est suffisante beaucoup de bactéries et de virus restent inoffensifs. Ils restent à l'état latent, inactifs comme s'ils dormaient. Mais dès que le compte de lymphocytes-T est suffisamment bas, ils émergent. Certains se cachent sous les dents gâtées, comme le clostridium tétani ou le staphylococcus aureus. D'autres sont nichés dans le système nerveux comme l'herpès 1 et 2. Certains se cachent dans le système digestif comme la salmonelle et le shigella, d'autres encore dans les poumons comme le pneumocystis carnii.

A fur-et-à mesure que le taux de cellules -T diminue, ces parasites se réveillent. Les ravages occasionnés par ces parasites pathogènes diminuent graduellement la résistance de l'organisme et stressent le système immunitaire.

L'organisme va utiliser toutes ses ressources pour combattre ces virus et ces bactéries. Cette bataille peut durer plus de 10 ans. Et en cas de défaite de l'organisme, va apparaître le SIDA. Donc à l'origine du SIDA est la pollution du thymus par du benzène laissant s'installer d'autres polluants et parasites dans cet organe.

Ces déchets et polluants, nous les trouvons surtout dans notre maison. Quand, par exemple, la ménagère sollicitée par une « pub » achète le nouveau produit vaisselle ne laissant pas de trace de rinçage. Il est possible que ce produit accomplisse un travail plus efficace, car du cobalt a été rajouté pour que les taches soient invisibles. Mais ce cobalt est aussi un polluant redoutable pour l'organisme. Les goûts « nouveaux, améliorés » de votre café, de votre tisane ou de vos céréales est peut-être dû au fait que des extraits de saveurs y furent ajoutés, ce qui y ajoute également les solvants utilisés pour extraire ces additifs !

Effets conjugués des parasites et du benzène

Résumons ce qui a été exposé plus haut.

1) Le virus VIH est une infection provoquée par un parasite, la douve fasciolopsis buskii, que l'on retrouve en temps normal uniquement dans les intestins de l'être humain. Il n'infecte qu'incidemment l'organisme et que sous certaines conditions.
2) Le benzène présent dans notre organisme affaiblit la glande du thymus où se fabriquent nos cellules - T, qui nous protègent contre le virus du SIDA. Quand du benzène s'est accumulé dans le thymus, des parasites y sont attirés ainsi que des toxines et des polluants. Parmi ces parasites ne figurent pas uniquement le fasciolopsis buskii, mais également la douve du foie de mouton, celle du pancréas du bétail, et celle du foie humain. Bien d'autres encore peuvent parasiter le corps humain, comme le prothogonimus, douve du poulet, le paragonimus westermanii, douve du poumon, le cryptocotyle, qui vient des mouettes ou le platynosomum, issu du foie du chat.
Quand nous sommes l'hôte de quelques-uns de ces parasites, ils ne sont pas spécialement perturbateurs. Mais lorsque qu'ils arrivent à quitter le système digestif et que leur population explose, en envahissant l'un de nos organes, nous tombons malades.

Les solvants provoquent cette explosion démographique en dissolvant la coquille protectrice des oeufs de ces parasites, et en en forçant l'éclosion. Ces oeufs éclosent alors dans votre organisme ! Normalement, cela n'arrive jamais. Encore plus grave est le fait que ces oeufs de douve éclosent dans des organes normalement dépourvus de ces parasites. Ces douves en temps normal se trouvent dans les intestins dans lesquels elles produisent des milliers d'oeufs par jour. Ces oeufs sont éliminés par le transit intestinal, ils n'ont dans ce cas pas le temps d'éclore. Mais s'ils sont installés dans un autre organe que les intestins et s'ils sont forcés à éclore sous l'action des solvants ils envahissent massivement l'organe considéré.

LES DOUVES

Pour comprendre le virus VIH il faut connaître les habitudes et le mode de reproduction de la douve fasciolopsis buskii En anglais ils sont dénommés les « flukes » qui veut dire plat, et les flukes font partie d'une des familles des vers plats « flatworm ». Le fasciolopsis buskii est plat comme une feuille. Il est connu depuis longtemps et a été étudié en détail depuis 1925.

Ce parasite passe par plusieurs stades pour se reproduire. L'adulte produit des millions d'oeufs qui en temps normal s'éliminent avec le transit intestinal. L'adulte, cependant, reste collé à votre intestin sans causer de trouble remarquable. Mais au cas ou il réussit à s'échapper vers un autre organe il fera des ravages. Dans le foie il causera le cancer, dans l'utérus une endométriose ou dans le thymus il déclenchera le SIDA ou encore dans les reins il sera la cause de la maladie de Hodgkin.

La plupart d'entre nous avons de petites lésions intestinales de temps à autre. Ces minuscules blessures permettent aux oeufs de douve, qui sont microscopiques, de passer dans le flot sanguin. Certains de ces oeufs vont éclorent dans ces cicatrices intestinales ou encore plus souvent dans le flot sanguin. Ces éclosions microscopiques sont appelées miracidiae et sont le 2ème stade. Ces miracidiae sont libres de leur mouvement et s'orientent grâce à de petits cils. Heureusement le foie va les recevoir et les tuer. Chez un sujet sain le foie dispose de toxines qui permettent d'éliminer de façon radicale ces oeufs de douve.

SYNERGIE ENTRE LES DOUVES ET LES SOLVANTS

Malheureusement il arrive quelque chose de spécial aux personnes qui ont des solvants dans le corps. Cette pollution de solvant empêche le foie d'éliminer les parasites à l'état de miracidiae. Ils se permettent donc de s'installer dans le foie ou les autres tissus. C'est comme si le système immunitaire était devenu impuissant contre cette invasion.

Les parasites vont donc commencer à se multiplier chez les personnes polluées par des solvants. Les miracidiae (premier fruit de l'éclosion) commencent alors à fabriquer de petites « boules » dans leur corps que l'ont appelle des rédiae. Dès que ces rédiae sont assez développées elles s'éjectent du miracidiae, et commencent elles aussi à se reproduirent. Les 40 rédiae issues d'un oeuf, peuvent chacun produire une quarantaine d'autres. C'est un peu comme la réaction en chaîne d'une bombe atomique.

Ces millions de rediae sont balayées à travers votre sang, atterrissant là où les tissus veulent bien les accueillir. Les poumons du fumeur, un sein avec une grosseur bénigne, une prostate pleine de métaux toxiques, un thymus saturé de benzène, ce ne sont que l'exemple de quelques tissus qui accordent aux rediae la permission de s'installer.

La multiplication se poursuit au pas de charge, génération après génération. Soudain après quelques temps ils changent de forme. Une queue leur pousse et ils peuvent de nouveau s'orienter et nager. Maintenant on les appelle des cercariae. Les cercariae ont juste besoin de trouver un endroit pour se fixer. Après qu'ils se sont collés à un de vos tissus affaiblis ne pouvant rejeter le parasite, leur queue disparaît et ils commencent à fabriquer un « cocon ».

Maintenant on les appelle des metacercariae. Normalement ce stade du développement se déroule dans la nature. Par exemple sur une feuille poussant près d'une mare où le metacercariae développe une coque protectrice très épaisse pour supporter l'hiver. La présence du benzène là aussi dissout cette coque. Et cette dissolution élimine le dernier obstacle à l'évolution du cycle complet de reproduction du fasciolopsis buskii et cela dans n'importe quel tissu de l'organisme.

Une fois leur coque dissoute, ils deviennent des adultes dans les organes envahis par la génération précédente. Ils ont complètement quitté leur milieu naturel qui sont les intestins pour se reproduire par exemple dans le thymus pour les cas de SIDA.

De l'oeuf au miracidiae au rediae au cercariae au metacercariae et de nouveau à l'adulte le fasciolopsis buskii ! Tous se nourrissent des fluides vitaux et des précieux aliments indispensables à votre organisme.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, les humains ne sont habituellement les hôtes que de la douve adulte et ceci uniquement dans les intestins. Je pense que vous pouvez imaginer les ravages qu'ils sont capables de faire dans les autres stades de leur évolution. Ces miracidiae nageant par hordes de plusieurs milliers trouveront immanquablement un tissu ou un organe qui leur convienne. Pour survivre ils doivent éviter d'être dévorés par les globules blancs. Dans un organisme affaibli par une pollution au mercure, au plomb, au cadmium, de solvants et de pesticide, ces parasites n'ont aucun problème à s'installer. Chez ces personnes, la bataille des globules blancs est perdue d'avance.

Benzène, hexane, pentane, xylène, toluène, méthylène, carbone tetrachloride et alcool propylique sont les solvants les plus usuels dans l'industrie et que l'on retrouve dans le corps humain.

Le xylène et le toluène qui s'accumulent dans le cerveau permettent aux parasites de s'y reproduire. L'alcool méthylique s'accumule dans le pancréas et les yeux, ces organes sont alors des terrains de reproduction de la douve et de tous ses stades de développement. L'alcool isopropylique s'accumule dans le foie, qui devient vulnérable et est pris d'assaut par les fasciolopsis buskii, rediae, cercariae et finalement de nouveau la douve adulte. Le benzène, comme vue plus haut, s'accumule dans le thymus et le fragilise à tel point que le parasite intestinal y évolue également jusqu'à l'âge adulte dans ce minuscule organe au lieu du spacieux intestin.

Beaucoup de gens ayant le parasite et tous ses stades dans le thymus éprouvent une sensation de brûlure, de douleur ou de tension au-dessus du sternum. Mais certaine personne n'ont pas ces symptômes. D'autres personnes encore ont ces tensions sans avoir le parasite. Donc ce symptôme, quoique suggérant la présence du parasite, ne prouve pas que vous l'avez. Il serait tout de même sage de suivre le traitement anti-parasitaire décrit plus loin.

Le VIH/SIDA est causé par un stade de la douve intestinale résidant dans le thymus abîmé par le benzène. Tous les cas de VIH observés dans mon cabinet avaient du benzène dans leur thymus. Aucun cas de VIH ne fut rencontré en absence de benzène dans le thymus.

Se pose à moi cette intéressante question : lorsque le benzène est ôté du thymus, mais que le parasite n'est pas tué, le virus VIH survit-il ?

TUER LE PARASITE ET GUERISSER DU VIH

Lorsque le parasite est tué, mais que le benzène est encore présent dans le thymus, le VIH ne survit jamais !

Il disparaît toujours après que les derniers stades du parasite aient été éradiqués du thymus.

En résumé, si vous avez le VIH / SIDA vous devez faire trois choses :

1) Tuer le parasite intestinal et tous ses stades d'évolution.
2) Débarrasser votre organisme du benzène
3) Nettoyer votre thymus
Pour entamer cette procédure et la mener à bout, il faudra successivement :

1) Faire la cure anti-parasitaire
2) Utiliser le Zappeur journellement
3) Faire la cure de nettoyage des reins
4) Faire la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire
5) Purger les polluants se trouvant dans votre corps, notamment les solvants (benzène, etc), les produits chimiques et les métaux (cadmium, plomb, etc)
6) Eviter toute source de réinfection
LA CURE ANTI-PARASITAIRE

La cure anti-parasitaire de base se résume à prendre 3 aliments ou herbes et à utiliser régulièrement le Zappeur.

Ces 3 aliments ou herbes sont :

1) La teinture de noix, c'est un extrait alcoolisé de brou de noix vert (Juglans Nigra).
2) Du clou de girofle fraîchement moulu à prendre en gélule.
3) Des petits bouts de feuille d'absinthe provenant de l'arbuste artémisia absynthum.
Mais il y a un autre produit herboriste dont ont besoin les personnes atteinte du VIH/SIDA. J'ai découvert que toutes les personnes atteintes de cette maladie ont également le ténia. Il est habituel pour nous d'avoir certains stades dans l'organisme. Ces stades de développement du ténia proviennent certainement de notre enfance lorsque nous mangions des choses souillées ou lorsqu'on met des doigts sales en bouche. Ce qui n'est par contre pas normal c'est que ces stades du ténia évoluent et que leurs oeufs éclosent en nous. C'est justement ce qui se passe chez les gens souffrant du VIH/SIDA à cause de la quantité de solvants, spécialement le benzène, présent dans leurs organismes.

Les kystes du ténia sont des foyers d'oeufs non fertiles, de bactéries et de virus qu'ils rejètent continuellement dans le corps, stressant ainsi sans relâche le système immunitaire.

Pour tuer les différents stades du ténia vous aurez besoin de Rascal et deux 2 acides aminés : l'ornithine et l'arginine.

Les parasites, en général, produisent beaucoup d'ammoniaque avec leurs déchets. L'ammoniaque est l'équivalent de l'urine pour notre organisme. L'ammoniaque très toxique pour le corps est spécialement virulent au niveau du cerveau. A mon avis il provoque des insomnies la nuit et des anxiétés le jour. En prenant de l'ornithine avant de se coucher, vous dormirez mieux. L'arginine diminue également les effets de l'ammoniaque, mais doit être prise le matin car il stimule les fonctions de l'organisme. N'essayez pas de substituer des médicaments pharmaceutiques aux herbes. Les médicaments anti-parasitaires peuvent être extrêmement toxiques même à petite dose, surtout si l'on en prend plusieurs.

L'ornithine et l'arginine sont donc à prendre en plus de la cure anti-parasitaire de base. Prenez 500mg d'ornithine (2 gélules) 2 heures avant de vous coucher et augmentez graduellement cette dose si nécessaire jusqu'à 6 gélules maximum. Prendre de l'ornithine à l'heure du coucher vous donnera peut-être tellement d'énergie le lendemain qu'il se peut que vous n'ayez pas besoin de l'arginine le matin. Mais si vous continuez de vous traîner le matin, que vous êtes encore fatigué ou même un peu déprimé ou anxieux, prenez deux gélules d'arginine.

Le Rascal sera à prendre à partir de la troisième semaine de cure anti-parasitaire.

DEMARREZ LA CURE SANS ATTENDRE

N'attendez pas pour commencer d'avoir les 6 produits ! Commencez dès que vous en avez un ou deux et complétez le traitement à fur et à mesure.

Il n'y a pas d 'effets secondaires, vous pouvez constater cela d'après les cas présentés dans le livre “Cure pour le VIH/SIDA”. Il n'y a pas d'interférence avec d'autres médications. Vous n'avez pas besoin non plus de cesser quelque traitement que ce soit, prescrit par votre médecin ou un autre thérapeute.

Cela ne prend, en général, que 5 jours avec les 3 herbes conjuguées pour tuer le parasite intestinal aux stades : adulte, oeuf, miracidiae, rediae, cercariae et metacercariae. Le programme de déparasitage est cependant à poursuivre sur une période de 3 semaines, suivi par le traitement anti-ténia et tous ses stades, afin de libérer votre corps de la plupart des parasites. Ensuite il faudra suivre un programme de maintien afin de tuer tout nouveau parasite s'infiltrant dans votre corps. Vous contractez toujours des parasites. Ils sont partout autour de nous ! Vous les contractez par d'autres personnes, votre famille, vos animaux, des viandes pas assez cuites, des souillures sur les doigts, etc. Je pense que la source principale du parasite intestinal est la viande peu cuite. Une fois que nous sommes infectés de cette façon, nous le transmettons aux autres. Le parasite peut être contracté par la maman à son bébé à travers le lait maternel ou même pendant la grossesse.

Le programme de base, le programme de maintien anti-parasitaire ou le programme anti-parasitaire à haute dose ou celui adapté aux enfants ainsi que celui destiné aux animaux, vous trouverez toutes ces thérapies de détoxication en détail dans les ouvrages de Dr Clark. Vous y trouverez également la cure de nettoyage des reins et la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire qui vous permettra de vous défaire de vos calculs biliaires

BANNIR LE BENZENE DE SA MAISON ET DE SON ENTOURAGE

Il va de soi que purger et nettoyer son corps ne sert à rien si l'on se réinfecte tous les jours. Le benzène mérite une attention spéciale du fait qu'il est mortellement toxique et qu'il est le coupable du développement du virus VIH. Il est présumé absent de notre environnement de consommateur, cependant j'en ai trouvé des traces dans la plupart des produits utilisés couramment par le consommateur, depuis l'eau minérale jusqu'au dentifrice. Le benzène est réputé si toxique que sa concentration est testée systématiquement dans l'essence et dans les produits de nettoyage à sec afin de limiter la pollution de l'air (c'est un produit volatil).

Le benzène n'est évidemment pas introduit intentionnellement dans les produits du consommateur. Mais je le trouve avec le synchromètre dans beaucoup d'aliment et de produit de beauté ou de nettoyage des résidus de ce solvant.

Il est présent dans les aliments et produits auxquels on a ajouté des agents de sapidité. Cela suggère l'utilisation du benzène pour l'extraction des saveurs; par exemple la menthe de la feuille de menthe. Il n'est pas légal aux USA d'utiliser le benzène pour préparer des extraits alimentaires. Les organismes de contrôle se sont montrés vigilants pour vérifier la présence de benzène dans les boissons, les produits cosmétiques, les produits de nettoyage et les essences. Au cas où ces organismes découvrent du benzène, le produit est vite enlevé du marché. Et pourtant la pollution par le benzène est importante, inattendue.

Voici quelques produits et aliments dans lesquelles j'ai découvert du benzène :

Cessez immédiatement de les utiliser. N'en terminez ou n'en finissez aucun. Jetez-les à la poubelle, détruisez-les. Le benzène est très volatile, il remplit l'espace vital de votre maison. Le fait de ne pas le sentir ne signifie pas que vous n'êtes pas en train d'en respirer.

Toutes les personnes avec le VIH ou des maladies associées au SIDA ont du benzène accumulé dans leur organisme. Et nous-mêmes ? Pourquoi ne s'accumule-t-il pas chez tou le monde ? Une réponse, est qu'il faut avoir ingéré ou inspiré une certaine quantité de benzène. Mais il y a également des toxines qui contribuent à l'absorption et à l'accumulation du benzène. Les gens qui accumulent du benzène sont souvent des habitués de la viande, de saucisse ou d'autres aliments grillés à la flamme ou sur le barbecue. Ces aliments contiennent du benzopirène. Les benzopirènes accaparent toute la capacité détoxifiante du foie pour eux-mêmes, et laissent le benzène s'accumuler. Cessez de consommer ces aliments.

Le benzène est un solvant très nocif que l'on trouve encore dans beaucoup de produits. En quantité infime certes, mais quand se rajoute à ce polluant du benzopyrène, le foie n’arrive plus à détoxiquer.

La synergie benzène et benzopyrène dépasse les capacités de détoxication du foie.

La deuxième toxine empêchant le foie de dépolluer le corps du benzène provient des moisissures. Différentes moisissures, relativement courantes, affaiblissent directement le système immunitaire, surtout les globules blancs qui ont pour rôle d'exterminer les virus. Evitez donc tous les fruits et légumes trop mûres ou avec des signes de pourriture. Evitez également, les conserves et confitures douteuses. Paradoxalement j'ai trouvé du zearalénone, un produit chimique inhibant les moisissures, dans du pop-corn , des pétales de maïs grillées et du riz brun. Ce produit lui aussi empêche le foie d'éliminer le benzène.

Au cas ou vous n'avez pas la possibilité de tester vos aliments avec le synchromètre, jetez et ne racheter plus les aliments énumérés ci-dessous.

1) Aliments parfumés au goût artificiel ( yaourt, gelées, bonbons, pastilles pour la toux, biscuits et gâteaux industriels) ;
2) huiles et graisses de cuisson (utilisez uniquement l'huile d'olive de première pression à froid, le beurre et le saint-doux) ;
3) les crèmes glacées et les glaces au yaourt ;
4) les produits cosmétiques, crèmes de soin, shampoings, laques, savons
5) les dentifrices, également les marques dites biologiques
6) les boissons y compris les eaux minérales en bouteille, les jus de fruits et de légumes de production industrielle.
7) Céréales de préparation industrielle (style musli et corn flakes) ;
les chewing gum ;
9) marijuana ;
10) il faut également éviter aux animaux les aliments parfumés leur étant destinés, les nourritures toutes prêtes -chats, chiens ou volaille.
Deux règles importantes pour détoxiquer le benzène.

1) Ne consommer jamais d'aliments avec des signes de moisissure ou de pourriture. Eviter toutes les grillades (production de benzopyrène)
2) Prendre régulièrement de la vitamine B2 (3 fois par jour 300mg) et de la vitamine C également 300mg 3 fois par jour.
Pour éviter les polluants il faut également apprendre à manipuler le synchromètre, appareil qui permet de déceler dans les aliments les polluants et les parasites.

Il faut respecter scrupuleusement son mode d'emploi pour éviter des erreurs. Avec le benzène il faut être intransigeant. Avec ce solvant il vaut mieux être trop prudent que pas assez.

Nous voici arrivé à la fin de cet exposé, et le respect des règles de conduites énumérées tout au long de cet article sauront vous redonner une santé rayonnante, une énergie vitale débordante et beaucoup de résistance. Vous retrouverez une indépendance vis-à-vis des médecins et vous pourrez poursuivre de nouveaux projets sans avoir la menace d'une maladie grave qui plane au dessus de vous comme une épée de Damoclès.

Plus de cinquante cas de SIDA traités par le Dr CLARK sont rapportés dans son livre « The Cure for HIV and AIDS », ouvrage qui donne de façon plus détaillée et complète les indications nécessaires pour mener la bataille contre ces maladies."
http://www.drclark.net/info/guerison.htm



Pour plus de renseignements sur les cures de nettoyage du foie et la cure anti-parasitaire, voir les topics "Comment éliminer les calculs biliaires" et "Intestins produits miracle" ainsi que le blog http://artdevivresain.over-blog.com/pages/La_Cure_du_Foie_Comment_sy_prendre-1398988.html avec l'explication compète des 3 cures : pour le rein, pour le foie, pour éliminer les parasites.
Topic sur les cures du Dr Clark :
http://177758.aceboard.net/177758-1943-7908-28-Cures-Hulda-Clark.htm#id133927
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Lun 16 Mai - 20:58

Les recherches de Tina Van der Maas sur le traitement du sida :
http://www.quebecorgone.com/forums/index.php?PHPSESSID=db84048b346d01a259c48ae4311b7276&topic=324.0
(Se renseigner auprès du site http://www.orgoniseafrica.com/ )

Kit pour fabriquer soi-même de l'argent colloïdal :
http://www.orgoniseafrica.com/hulda-clark-parasite-zapper-don-croft-terminator-orgone-zapper/orgone-zapper-faq.html

Site sur les médecines alternatives (en anglais) :
http://whale.to/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Lun 16 Mai - 22:07

En complément sur la cure anti-parasitaire, un long article sur les parasites - Extrait :
"(...)
PETIT LEXIQUE PATHOLOGIE – PARASITE, OU UNE AUTRE VUE SUR LA SANTE DE NOS JOURS.
Petit prélude : ce qui suit est indicatif et non restrictif, mais de trop nombreux faits me font porter les correspondances suivantes à votre attention.

Abcès pulmonaire : lire : kystes parasitaires pulmonaires dans de très nombreux cas. Paragonimus, Necator, Paragonimus avec complications d’Aspergillus sp.

Acné: parasites intestinaux

Acné frontal : Capillaria Boehmi

Acidité chronique : vlm chronique, parasites de l’estomac et du duodénum, Trichurius, Ancylostoma caninum

Affections catarhales : Necator, Capilaria, lm

Affections cancéreuses : Complications graves de Paragonimus/Aspergillus, Echinococcus granulosus, E. multilocularis, Fasciolopsis buski, Fasciola hepatica, Clonorchis sinensis

Affections cutanées chroniques : parasitose intestinale généralisée, parasitose sanguine chronique (toxines), Taenia, Necator, Ascaris, Strongylus, Strongyloides, Oxyura, …., parasitoses cutanées: voire tableau
Affections rhumatismales/arthrites : nombreux parasites helminthiques.

Anémie, Chlorose : de nos jours, 75% minimum sont d’origine vermineuse et/ou Plasmodium.

Anorexie : Ancylostoma sp., Strongylus, Taenia saginata, Taenia solium, Ascaris sp., Necator americana, Trichiura, Trichuris.

Amygdalite : infection par Capillaria boehmi ou C. aerophila, plus rarement Necator (elm).

Angines : voire affections de la cavité thoracique.

Anxiété extrême : Taenia solium, Echinococcus, Fasciolopsis (avec problèmes de colon violents), Plasmodium falciparum, Hymenolepis avancé, Paragonimus avancé.

Aphtes récidivants : infection virale sur lésions de larva migrans.

Asthme : très souvent vermineux, voire bronches.

Atonie : vermineuse, fréquemment, ou conséquences vaccinations ou réaction spirochètes-parasites sanguins et hépatiques ou viscéraux avancés.

Boulimie : Taenia saginata, Ascaris sp, Ancylostoma sp

Bronchite récidivante = bronchite vermineuse, voire bronchite chronique (le genre de bronchite chez les enfants qui se soignent pendant 6 mois sans résultats avec 6 antibiotiques inutiles différents !!!!! Attention : chez les enfants de type tuberculinique il faut également voir s’il n’y a pas eu de vaccination BCG qui pollue les bronches, souvent à vie !

Bronchite chronique (vermineuse):
Véritable infestation contemporaine : depuis l’arrêt des déparasitages aux plantes, le niveau en est devenu désastreux. C’est un problème de santé national connu, mais entièrement négligé.
Pourquoi ?
Necator americana, Capillaria aerophila, Capillaria boehmi (elm), Capiullaria plica, Ascaris sp., Ascarops sp., Tænia solium, Ascaris sp., vlm : Trichinella, Trichiuris, Strongyloides, Cestoides, Mesocestoides, Tænia saginata, Paragonimus kellicoti, Paragonimus westermanni, Echinococcus sp. etc.

Cataracte : Toxascaris leonina, Toxocara canis, rarement en coll. Avec Capilaria boehmi (elm : contrôle Leptospirose/borreliose), co-parasite Thelazia lacrymalis. Après piqûres de taons du genre Chrysops : Dirofilaria?, Microfilaria

Céphalalgies : Plasmodium vivax, elm, Tænia solium, cas rares Echinococcus, plus fréquents: Capillaria boehmi, Necator americanus (elm)

Cœur : Tachycardie : Enterobius histolytica, Enterobius sp., Filaria, Dirofilaria immites Bradycardie : id.
Cardialgie : Enterobius, après élimination d’Enterobius, veiller à suivre un éventuel remplacement dans le biotope du cœur par Capilaria plica et Capilaria aerophila.
Cancer du cœur : tumeurs spongiformes d’Echinococcus, tumeurs invasives d’Aspergillus niger et/ou A. flavus sur lésions avoisinantes de Paragonimus sp.

Cancer : rares sont les vrais cancers selon mon humble et modeste opinion de petit herboriste rural.
Trop fréquente et négligée est l’infestation avancée d’Echinococcus, où les kystes hydatiques géants se multiplient et se greffent par des tumeurs spongiformes dans les organes. Ces tumeurs spongiformes deviennent invasives, se métastasent et se divisent jusque dans l’os, mais se soignent efficacement par souches et transcription.
Dans la pratique, les personnes supportant de très hautes doses de gelée royale (180-250 gr en 15 jours) discernent les Echinococcoses des sarcomes, seuls cancers que je connaisse, en fait. Si la gelée royale n’est pas tolérée, la tumeur n’est généralement pas d’origine directement parasitaire.

Catarrhe bronchial : Necator, Paragonimus

Constipation : souvent à très souvent parasitaire, vermifuger avec des semences de courge, de la racine de grenadier, de la gentiane (pas comme femme enceinte), Artemisia absinthium 30K, A. vulgare 30K, Tanacetum vulgare 30K.

Corne aux coussinets des pieds : Paragonimus (en profoindeur, douloureux), Echinococcus, fumer+Necator, etc.

Débilité des voies digestives : nombreuses espèces, cernes bleus ou bruns sous les yeux.

Diarrhée : idem constipation

Douleur :
Oculaire : voir ophtalmies.
Sous l’omoplate : Aspergillus sur cystes et lésions de Paragonimus, Necator, Echinococcus
Épigastrique : Ancylostoma, Dipylidium (estomac-duodenum)
Gorge : vlm
Au diaphragme (y compris point au côté) : Trichinella spiralis
Intestinal : tous parasites
Rénal autre que calculs : kystes fixés sur le rein d’Ascaris sp, de Echinococcus sp., de Hymenolepis sp.
Colon : Fasciolopsis

Dépression nerveuse :
Je ne connais aucune dépression ni anxiété extrême qui ne porte le nom d’un ou plusieurs parasites, et ceci sans la moindre exception dans ma petite pratique rurale.

1. avec chagrin d’une rupture au départ : Enterobius histolytica (avec irrégularité cardiaque)

2. Avec crainte intense de la mort et hyper-émotivité très forte : Echinococcus, Fasciola, Plasmodium falciparum

Eclampsie enfantine : hyperparasitose, Taenia solium

Epilepsie : Cysterciose porcine : Taenia solium ; elm, hyper-parasitoses déséquilibrées, elm

Erythème: protéines de taons, de moustiques, de simulies, réaction allergique d’introduction de Leptospira ou Borrellia, erythème chronique: parasitose sanguine et/ou hépatique, voire tableau.

Fibromes : partie parasitaire, kystique, Echinococcus multilocularis ea,
partie suites endocrines, vénériennes ou curetages répétés, stérilets, médication.

Fièvres :
À différencier : après piqûres de moustiques, Simulies, Taons, complexes viraux + Plasmodium, différentiel par réflexologie : petits points d’effusion sanguine aux environs des reins ou sur le rein dans les charges virales, foie et zone de la rate gonflés avec Plasmodium, mais de façon réduite chez le buveur de vin rouge qui se nettoie en permanence les veines et la rate.

Fièvres vermineuses, chez les enfants, également tester si le vaccin BCG ne les a pas affaiblis vis à vis des Mycobacterium bovis/tuvercule avec complications de Campylobacter, Isospora, Sporothrix, ou Aspergillus flavus ou A. niger.

Glaucome : Toxocara sp.!!!, Toxascaris sp., complications avec elm et Thelazia lacrymalis.

Hémoptysie : vlm, Trichinella, Trichurius, Necator, Paragonimus, Echinococcus, Toxoplasma, Capillaria aerophila.

Hémorrhagies rectales autres qu’ hémorroïdales :
À discerner : accompagnées de douleurs épigastriques : Ancylostoma, Trichiurus, épigastrique+intestinal : Amoeba (tropiques), avec cardialgie : Enterobius ; avec saignements et douleur du colon : Fasciolopsis.

Hystérie : nombreuses espèces de parasites, manque chronique de vitamines, minéraux, oligo-éléments

Jaunisse : voire tableau Foie.

Lésions du foie : Echinococcus, Fasciola, Tænia, Clonorchis, Diphyllobothrium,...

Mélancolie : Tænia sp.

Migraine : Plasmodium vivax + complexe viral Anopheles, morsures de Taons et complexe viral hémorrhagique, chez les taons du genre Chrysops Filaires ophtalmiques et cérébrales, Capillaria boehmi, Capilaria aerophila (elm), Toxocara canis (elm, avec forte tension sur les yeux), Tænia solium, Necator americanus (elm), Paragonimus sp (elm ?), de nos jours, TRES fréquemment, abcès de téléphones mobiles.

Névroses : voir dépressions et hystérie

Occlusion intestinale : à contrôler par réflexologie, « boules de vers », nombreuses espèces, bouchant une portion d’intestin grêle, plus rarement du colon. Ne JAMAIS purger une occlusion intestinale !!!!! Antispasmodiques en homéopathie.

Onanisme, Satyrisme, Nymphomanie : avec cernes bleutés et teint gris, douleur à droite de l’axe épigastrique: Dipylidium, Strongyloides ?

Ophtalmies : Toxocara, Thelazia, Toxascaris, Capilaria, elm: Necator, Taenia solium

Otites chroniques: voire tableau

Polypes intestinales, de la vésicule, etc: Necator, Enterobius, Ascaris, Hymenolepis, Taenia????

Sinusite : infection de C. boehmi.

Sinusite chronique : Infection chronique et infestation de C. boehmi

Stéatose du foie : Echinococcus sp., Fasciola sp., Taenia fasciolaris, Clonorchis sinensis, Hymenolepis nana, Schistosoma, Brugia

Toux chronique, Trachéite : idem bronchite chronique, question qui se pose : sur quoi se sont mis les bactéries ou virus ?

Toux du fumeur, Toux grasse : Necator americana, Ascaris sp., Paragonimus sp., voire tableau

Tremblement des membres : Cysterciose porcine ? elm neurologique ? A suivre….

Ulcères : Ancylostoma duodenale, Ancylostoma caninum, Trichiuris, Trichinella, etc.
Question qui doit se poser : sur quoi H. pylori se multiplie-t-il si vite ?

Urticaire : voire érythème.

Vue faiblissante : Thelazia, Toxocara, Toxascaris, elm Capilaria boehmi, rarement C. aerophila."
http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Sciences/possedent-parasite-microscopique-sujet_31776_7.htm#t3270037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 5 Juin - 20:25

Toujours sur le déparasitage :
http://artdevivresain.over-blog.com/article-zapping-en-action-71337782.html
http://artdevivresain.over-blog.com/ext/http://drclark-france.net/4.html
http://artdevivresain.over-blog.com/article-allez-vous-tolerer-cela-dans-votre-corps--41505920.html

Pour l'intestin :
http://artdevivresain.over-blog.com/article-pour-avoir-le-ventre-plat-et-mettre-fin-aux-querelles-intestines-72851816.html

A noter que les livres du Dr clarck 'La cure de tous les cancers' et 'La guérison est possible' sont maintenant disponibles en français.
Pour plus de précisions sur la cure du foie du Dr clark, lire
'L'étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire ' d'Andeas Moritz
http://artdevivresain.over-blog.com/pages/La_Cure_du_Foie_Comment_sy_prendre-1398988.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mar 7 Juin - 0:49

Quelques remèdes naturels pour vermifuger/déparasiter tirés du livre 'Les merveilleux secrets de santé de ma grand-mère' de G.Martineau :

Pour le ténia ou ver solitaire :
-Prenez chaque matin à jeun pendant 15 jours une cuillère à soupe d'huile de noisette bio.
-Mettez de l'huile de noix (de 50 à 60g) dans une salade de pommes de terre chaque soir pendant une semaine.
-Mangez des carottes crues râppées le matin à jeun, et quelques mn avant les repas principaux. Après 8 jours de ce traitement, on se trouve généralement débarassé de cet hôte indésirable.
-Contre le ver solitaire, prenez une grosse tête d'ail, épluchez et rappez les gousses, puis faîtes bouillir pendant 20 mn dans du lait. Prenez cette décoction le matin à jeun et abstenez-vous de toute nourriture jusqu'à midi. Renouvelez ce traitement jusqu'à expulsion du ver.
-Les graines/semences de courge, de potiron, ou de citrouille : Contre le ver solitaire et ascaris, ces graines contiennent un aminoacide, la 'cucurbine', ténifuge non toxique, qui peut être administré sans danger aux enfants. La veille du traitement : restez à la diète.
Traitement : Mélangez à une quantité égale de miel de 30 à 40g de graines de courges dépouillées de leur première enveloppe pour en faire une pâte. Prenez ce mélange à jeun le matin, en 3 fois espacées de 20 à 30 mn. Le 3ième jour, 3 à 4 heures après la dernière prise, prenez soit 40g d'huile de ricin, soit une décoction de bourdaine obtenue en faisant bouillir pendant 5 mn 10g d'écorce dans 250g d'eau, laisser infuser 5mn.
Quand le besoin d'aller à la selle se fit sentir, utilisez un seau de nuit à moitié rempli d'eau, afin de voir si le ver a bien été explusé.



Pour les vers ascaris :
-Prenez 2 fois par jour une décoction de 25g d'ail pour un verre d'eau ou de lait qu'on aura laissé cuire à feu doux pendant 20 mn. Pour les oxyures (petits vers blancs intestinaux), suivez ce traitement plusieurs lunaisons de suite à la lune descendante.
-Mangez des carottes crues râppées au début du repas.


Pour les oxyures :
-Carottes : Mangez des carottes crues râppées au début du repas.
-Chou: Pour composer un vermifuge bien accepté par les enfants, faîtes boire 3 matins de suite de 20 à 30g de jus extrait de feuilles de chou après cuisson. Refaire ce traitement chaque mois pendant 3 ou 4 mois.
-Poireaux : Pilez 30g de radicelles de poireaux (càd leurs racines) dans 1/4 de litre de lait (végétal, en cas d'intolérance au lactose animal, comme le lait d'amande, de noisette, de riz, d'avoine).
-Thym : Voilà une bonne recette de vermifuge pour adultes : Prenez une infusion de 50g de thym coupé en menus morceaux dans 1 litre d'eau. Absorbez dans la journée et si l'effet n'est pas immédiat, persistez encore pendant 3 jours.
-Fleurs d'amandier : boire matin et soir une infusion de 30g de feuilles d'amandier et 15g de fleurs d'amandier dans 1/2 litre d'eau.
-Citron : Broyer un ciron entier, écorce et pépins. Laisser macérer 2 heures dans un 1/2 litre d'eau froide additionnée de miel. Filtrez et buvez un bol au coucher. Pour les enfants, afin de lutter contre les vers, vous pouvez leur faire prendre le matin à jeun des pépins de citron pilés mélangés à un peu de sucre en poudre.
On peut également prendre un pamplemousse bio.
-Feuilles de prunier : Appliquez sur le bas ventre des enfants atteints de vers intestinaux des cataplasmes composés d'un mélange de feuilles de prunier fraîches, hâchées menues, avec du fort vinaigre de vin et de la suie de cheminée très fine (Cendre?)
-Pruneaux : Pour obtenir un vermifuge, faîtes tremper dans de l'eau 8 pruneaux pendant 12 heures, puis faîtes les cuire sans sucre pendant 10 mn. Au cours de la cuisson, ajoutez le jus d'1/2 citron et mangez ces pruneaux le matin à jeun. Buvez 2 verres dans la matinée et 2 dans l'après-midi.

-L'absinthe : "Excellent vermifuge actif contre les ascaris et les oxyures malgré son goût amer qui doit être masqué pour le faire accepter des enfants. L Absinthe s emploie en infusion avec du vin, de la bière, en poudre et également en décoction."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bienfaits_de_l%27absinthe
-Artémisia : "Le nom commun de l'Artemisia cina, « semen contra », vient du latin « semen contra vermes » ou « graine contre les vers ». La fleur de cette plante contient de la santonine, un vermifuge efficace contre le ver solitaire et d'autres vers parasites de l'intestin comme les oxyures et les ascarides."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Artemisia_cina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mar 14 Juin - 14:11

Sun is shining a écrit:

Témoignage de Miguel asturias, ayant réussit sa séroconversion, soigné entre autre par la médecine tibétaine et l'isothérapie sanguine :
http://www.sidasante.com/temoigna/temiguel.htm
Pour ceux qui veulent des informations sur l'auto-guérison tantrique du lama Gangchen, il y a ce site en France :

*L'Auto-guérison Ngalso
http://www.gangchen.org/ngalso.htm#ngalso
*Livres, vidéos et fascicules sur la méthode
http://www.gangchen.org/livres.asp

Pour l'isotropie, voir les livres du Dr Michel Dogna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mar 14 Juin - 15:14

PETIT ATLAS ANATOMIQUE DES PARASITOLOGIES HELMINTHIQUES HUMAINES ET ANIMALES, AVEC LEXIQUE DES SYNONIMES MEDICAUX CONTEMPORAINS POUR LES PARASITOSES. (Texte de Philip Charpentier, naturopathe, réfléxoloque, herboriste en Belgique) http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Sciences/possedent-parasite-microscopique-sujet_31776_7.htm

"INTRODUCTION :

Cet article n’est pas un article scientifique. Il n’est que le fruit de mes études quotidiennes et de ma petite pratique rurale que j’aimerais partager avec d’autres. Je prie donc mes lecteurs de bien vouloir excuser mes erreurs d’orthographe ou mes incorrections concernant la Classification et la Nomenclature actuelle. Je ne désire ni offenser ni avoir la moindre prétention, car le plus grand savant au monde ne reste qu’une petite fourmi sans importance, alors le petit herboriste que je suis n’a pas plus d’importance qu’une brise d’air frais.

En étudiant et en considérant mes modestes efforts quotidiens, parfois des visites de deux heures pour un enfant, et de voir que je ne suis qu’une petite goutte dans l’océan à travailler dans l’optique de la parasitologie, je vois ce monde comme entièrement chaviré...
Négliger le déparasitage régulier peut se décrire de la façon suivante :
un Manuel Merck de 3000 pages en serait réduit à 1800 pages si on appliquait le déparasitage parfait et humain de tous les envahisseurs non-symbiotiques au corps.

Lorsque vous regardez un jardin bordé d’un côté d’arbres fruitiers et de l’autre un champ de fleurs, dans l’espoir que le fermier à côté n’utilise pas de poisons sur ses terres, vous pouvez commencer à bâtir une pyramide écologique en partant des différents substrats donnant différentes compositions et équilibres minéraux, les formes de vie s’occupant des processus de fermentation et de dégradation de matière végétale morte, les petites bactéries et moisissures vivant en saprophytes sur les racines de nombreuses plantes.

De là démarre le monde végétal avec ses parasites, ses herbivores, ses opportunistes utilisant la végétation pour uniquement se loger, s’accoupler ou pour y tendre leurs embuscades lorsqu’ils appartiennent au stade des premiers prédateurs.
Et ainsi de suite jusqu’au sommet, on arrive aux rapaces, au renard et au blaireau dans le nord de l’Europe.

Si vous copiez une seconde pyramide sur la première et étudiez la parasitologie, vous bâtissez ainsi une couche en provenance du sol, principalement bactérienne (Clostridium botule, Escherichia, Bacillus anthracis) où se trouve un stade intermédiaire de parasites helminthiques refoulés sous forme de vers adultes, d’oeufs ou de capsules dans la végétation.
En remontant, l’alimentation végétale nous livre donc nos premiers parasites appartenant au monde des herbivores, tel le Tænia du boeuf si nous utilisons de l’engrais bovin qui n’a pas assez fermenté, le Tænia du porc avec le purin de cochon.
Les parasites appartenant aux prédateurs, renard, chien, chat, sont pour l’homme parmi les pires, puisqu’ils nous viennent des animaux au sommet de la chaîne de prédation : lien symbolique entre les étapes du règne animal, végétal et minéral.

La leçon de toute pyramide est que tout se construit pour chercher un équilibre optimal avec les ressources de base – minérales – disponibles dans le biotope. Le biotope qu’offre un anorexique n’est donc certainement pas le même que celui du sportif bien bâti, et le sien sera encore différent du bureaucrate un peu ventru, qui sera entièrement différent du musulman pratiquant, qui sera entièrement différent de l’héroïnomane de longue date, qui sera entièrement différent d’un végétalien, qui sera différent d’un macrobioticien de telle discipline……
Aucun patient n’est le même, puisque la base, la composition des vitamines, minéraux en chacun et leurs équilibres internes sont tous différents. Un Chinois ne se soigne pas avec les mêmes plantes qu’un européen du nord, qui se soigne avec des plantes très différentes de l’européen méridional, qui ne se soigne pas comme un africain, qui est différent dans son approche du profil andain, qui est différent de l’amazonien, qui n’a rien à voir avec l’hindou, qui dans son pays ne partage même pas les mêmes gènes d’origine avec les aborigènes australoïdes de son sous-continent.

Cet article est principalement destiné aux praticiens naturels, homéopathes et réflexologues ainsi qu’aux médecins ayant encore l’esprit ouvert et le coeur à l’apprentissage constant qui est nécessaire pour soigner, mais il s’adresse aussi aux lecteurs qui désirent comprendre pourquoi leurs problèmes ne trouvent pas de solution.
C’est aussi une invitation à vous instruire en décelage diagnostique par l’étude de l’épiderme des pieds et des paupières, et d’avoir votre introduction aux tests kinésiologiques.
Dans les zones éloignées de l’homéopathie, déceler peut se faire par radiesthésie, et selon les conclusions, on se vermifugera soi-même de façon simple ou l’on ira consulter quelqu’un de compétent dans les cas les plus sérieux.
Les parasitologies pulmonaires, sanguines et hépatiques doivent être suivies par un homéopathe ou guérisseur qui comprend bien de quoi il s’agit.

Cet article est le fruit de recherches avancées sur le net ainsi qu’un condensé des traits diagnostiques principaux de la médecine moderne. Dans les cas que j’ai observés, j’ai ajouté des notes sur le comportement des patients, qui peut être indicatif d’un genre, ou d’un nombre d’espèces d’un genre, ainsi que des notes sur la pigmentation des pieds et la forme et la pigmentation des paupières


TABLEAU DES DIFFERENTS PARASITES
[A VOIR SUR LE SITE](...)
Une personne moyenne de 35 ans qui n’a jamais été vermifugée aura en moyenne entre 8 et 35 espèces différentes dans son corps en plus d’un nombre de bactéries et de mycoses commensales des parasites.
Une personne moyenne ayant visité le sud de la France, mangeant sainement de son jardin, a en moyenne 30 parasites intestinaux et de 2 à 5 parasites hépatiques ou viscéraux.
90% des Méditerranéens testent positif à Borrellia, Leptospira ou Babesia.



QUELQUES NOTES SUR L’APPROCHE ET LES SOINS DE CERTAINS PARASITES
Dans l’approche des parasites, il faut d’abord en connaître un peu plus sur les modes reproductives des grandes familles. Certains se multiplient de façon vivipare, d’autres passent de l’œuf à un stade larvaire, d’autres encore sont lâchés dans les tissus et le sang, contenus dans des petites capsules. Il y a des kystes procréateurs et des capsules de déchets.
Enterobius hystolitica se protège par une membrane protectrice qui résistera à la transcription des œufs et fera récidiver le cas s’il n’est pas inclus.

Le coupable principal n’est pas la viande, mais ce sont les légumes, et les végétariens sont les plus durement atteints, souvent par les échinococcoses, avec des effets désastreux dus à l’incompréhension et l’impuissance totale du monde médical, ainsi qu’à leur alimentation manquant de viande qui entretient un « réflexe de Pyrogenium » fort utile (indispensable) à la résistance.

Bien nombreux sont encore les fermiers prélevant les fosses sceptiques de leur voisinage pour engraisser leurs champs, ainsi que l’utilisation d’engrais porcin et bovin non fermenté ou mi-cru. La présence de mammifères (rongeurs compris) + escargots mène aux échinococcoses d’origine végétale.

Certains parasites peuvent se retrouver dans tout le corps s’ils y résident assez longtemps en place. Les adultes qui meurent sont soit emportés par nos macrophages, soit ils se calcifient, laissant souvent « des points de calcifications dans les seins ».

Ancylostoma duodenale et Ancylostoma caninum, sont responsables de l’Ankylostomiase « confondue » de nos jours avec les « ulcères à l’estomac » ou « ulcères au duodénum » avec perte de sang dans les selles, forte douleur fréquente à l’épigastre donnant l’impression d’un ulcère.
La présence en hautes quantités de Helicobacter pylori n’est, selon moi, que lié aux lésions laissées par la migration des vers et de leur accrochement dans la paroi du duodénum et de l’estomac. Le tableau indique le nombre de parasites fréquents de l’estomac et du duodénum.
Traits diagnostiques supplémentaires, avant les tests kinésiologiques avec souches :
Cernes bleutés sous les yeux, bronchite ou toux avec douleur au larynx et en avalant. Ils laissent souvent des lésions fines et verticales, bleutées lors de la phase active, encornées lorsqu’ils sont anciens, sur le dessus et le dessous du pied, entre le gros et le second orteil, en bordure, sur une ligne verticale traversant la ligne de l’œsophage en réflexologie (méthode Eunice Ingham adaptée).
Ceci est indicatif de la migration des larves au travers des bronches, qui percent l’œsophage pour être ré-absorbés et introduits dans leur niche de prédilection avec la nourriture. Il arrive que des enfants remettent des vers et portent ainsi l’attention vers le problème.
Dans les selles, l’Ancylostoma ressemble à un ver de terre ordinaire, puissant nageur.
Dans ma petite pratique, près de 35% des patients en sont atteints.
Ils s’éliminent simplement par transcription :
Espèce adulte
Œufs espèce adulte
Larves espèce adulte
Toxines d’Ancylostoma

Ascaris sp. – Ascaris lombricoïdes, les fameux « lombrics », très fréquents et répandus infectent au moins deux milliards d’habitants de notre planète. Les ascarides colonisent les intestins, mais leurs larves migrent et peuvent laisser des kystes résiduels dans les bronches, l’œsophage, la cavité libre de l’abdomen, naturellement les intestins.
Près de 20.000 décès leur sont officiellement attribués annuellement de par le monde, car les surinfections peuvent avoir des conséquences neurologiques graves lorsque les kystes envahissent la moelle et le cerveau.
Ils provoquent de nombreuses constipations opiniâtres d’enfants et d’adultes.

Près de 60% des personnes qui viennent à ma pratique testent positif aux vers et 10% supplémentaires aux kystes, aussi bien pulmonaires que gastro-intestinaux.
Négliger l’élimination des lombricoïdes est une invitation ouverte aux problèmes chroniques pulmonaires. Les infections lourdes sont presque toujours accompagnées d’infections simultanées de Necator americanus. La combinaison des deux provoque un très haut pourcentage de nos « bronchites chroniques » qui ne sont que des bronchites vermineuses. Si lors d’un bronchite l’on culpabilise une bactérie telle Staphylococcus aureus, il vaudrait mieux poser la question plus rationnellement : sur quoi le staphylocoque doré s’est il posé ? Sur les lésions pulmonaires de quelle espèce de parasite ?
En étude du derme et de la pigmentation des pieds, les coussinets sont parsemés de petits points blancs. Ils se confondent facilement avec les kystes pulmonaires ou les vers adultes calcifiés dans les bronches qui sont des zones blanches un peu plus grandes.
Si le point est environné de tissu rouge, d’une forme de « flaque », il ne s’agit pas d’Ascarides, mais d’une autre espèce, indicatif de fluide hydatique ou de toxines lâchées massivement dans les tissus pulmonaires. Il provoque un nombre d’anémies. Ils s’enkystent sur les reins, sur la rate, sur le pancréas (avec Tænia multiceps dans le Diabète type 2)

Les Ascarides s’éliminent facilement, par transcription ou souches :
Espèce adulte, souvent A. lumbricoides, ajouter Ascaris sp.
Œufs espèce adulte
Larves espèce adulte
Cystes d’ascarides
Toxines d’Ascarides

A un test positif répété, on peut intercaler Ascaris suum qui testera négatif car vraiment spécialisé en porcs et apparemment peu fréquent chez l’homme.

Capilaria boehmi – Capilaria aerophila – Capilaria hepatica

Sont trois autres espèces, dont les deux premières sont solidement présentes dans la population. J’aimerai souligner l’importance de la présence de Capilaria boehmi qui est le grand responsable de des sinusites chroniques, et de C. aerophila, qui, en combinaison avec le premier, forment les rhino-laryngites chroniques.
Capilaria aerophila colonise principalement les bronches et les voies respiratoires supérieures. C. boehmi est spécialisé en sinus, sa présence dans le cerveau n’est selon moi liée qu’à l’elm provoqué par la présence d’un spirochète ou d’Echinococcus ou de Plasmodium bien intégré.
90% des sinusites chroniques et récidives proviennent de ce parasite omniprésent qui s’éliminait anciennement par les sternutatoires tombés de nos jours, eux aussi, en désuétude.
C. boehmi se remarque nettement dans certains cas où la zone des sinus est atteinte d’une réaction allergique locale de l’épiderme entre et au-dessus des yeux.
Des cernes bleutés et/ou brunâtres accompagnant une sinusite sont indicatifs de sinusite vermineuse.
Transcription identique à celles ci-dessus, en ajoutant :
Capsules, car C. boehmi pose également des capsules groupées d’œufs dans les sinus.
Capilaria hepatica provoque la décoloration et la pigmentation blanche du foie et peut provoquer de sérieux dérèglements. J’ai l’impression qu’il n’est pourtant que secondaire auprès de parasitoses du foie bien plus sévères encore.
Il s’élimine facilement, mais la récidive est fréquente.

Clonorchis sinensis

Parasite spécifique de l’Asie, du Japon, de la Chine, de la Corée jusqu’en Asie du sud-est. C’est un parasite spécifique des grands mangeurs de poisson, de poissons crus, de produits asiatiques importés. Sa distribution est strictement liée à l’alimentation exotique en nos pays.
Clonorchis sinensis est un parasite dangereux du foie. Il se construit une « poche » tel Fasciola ou Fasciolopsis dans l’intestin, mais ses toxines et ses alexines peuvent provoquer la tumorisation du foie.
L’élimination doit être soigneusement suivie et chaque stade de développement doit être transcrit. Pour chaque stade présent, il faut ajouter le stade suivant, même si cela peut légèrement incommoder le patient au début du traitement.
Chez les grands mangeurs de poisson, il faut également tester Diphyllobothrium latum, et les espèces d’Eurytrema.

Dipylidium caninum

Ver intestinal qui vit en symbiose avec le chien et parfois avec l’homme, mais qui peut provoquer des constipations chroniques s’il s’accumule en quantités dans l’intestin. Il lâche des toxines provoquant des réactions allergiques de l’intestin.
Contrairement à des parasites beaucoup plus dangereux que lui, D. caninum est coriace et résistant, et les souches pures ou transcrites mettent souvent des mois à l’éliminer entièrement.
Attention. Je crois très personnellement qu’il n’est pas un hasard d’être contaminé par D. caninum, et que sa présence coïncidera avec la présence soit d’Echinococcus, soit d’Hymenolepis fort avancé.
Si D. caninum soutient notre immunité au début du développement des échinocoques dans le corps, suite à l’éruption des kystes hydatiques, Dipyldium inverse son rôle protecteur et devient proliférant.

Echinococcus granulosus – E. multilocularis

Voir article sur le genre Echinococcus sur le site médecines douces.
Grand responsable de « cancers disséminés », de « cancer spongiforme des os », de « cancer du foie », de « cancer des reins », de « cancer disséminé des poumons », de « liquide tumoral », de « cancer de l’utérus », de dépressions graves, d’hyperémotivité maladive, d’inquiétudes profondes et constantes, enfin, de douleurs grandissantes dans le corps.
Ce parasite se soigne parfaitement bien, y compris les tumeurs spongiformes, mais il faut être très pointilleux dans son suivi et refaire des contrôles à intervalles rapprochés pour intercepter toute récidive. Je reviendrai une fois de plus sur ces deux parasites dans un article ultérieur.
C’est une priorité absolue qui devance toutes les autres dans les soins d’une personne. Il se remarque toujours à la réflexologie, en inspectant l’épiderme du dessus du pied, dans le prolongement entre les os des 3 premiers orteils, son stade avancé correspond à une zone brunie, de zone haematomeuse ou mouchetée, avec une zone de pigmentation différente et le point d’accrochage en son centre. Il peut y avoir ainsi plusieurs taches groupées indiquant le nombre de kystes hydatiques attachés à tel endroit géographique.
On n’en fera jamais mention aux patients, mais il faut bel et bien retenir leur attention sur le fait qu’il s’agit ici d’une créature qu’il faut éliminer à tout prix.
Dans les borrélioses neurologiques, il faut contrôler leur présence et celle de Plasmodium et procéder à la prompte élimination de Plasmodium.

Enterobius histolytica.

Ce ver fort commun n’est pas un nématode, ni un cestode, ni un trématode, mais est repris dans ce petit atlas car il est omniprésent, non seulement dans le tract digestif, mais se spécialise également dans la colonisation du muscle cardiaque. J’en suis venu avec le temps à considérer que 90% des problèmes cardiaques de nos jours en médecine humaine aussi bien que vétérinaire se réduisent au parasitisme cardiaque, mais ces chiffres n’impliquent que ma petite pratique rurale.
Les problèmes cardiaques trouvent presque TOUS leur source dans cet animal.
Il s’élimine par emploi de souches, mais il faut des souches comprenant la double membrane de protection que ce parasite appose autour de ses œufs et qui ne se détruit pas avec la souche des kystes cardiaques.
Le grand problème réside surtout dans le fait que de nombreuses personnes sont mises sur des stupéfiants cardiaques comme le Lanoxin ou pire, et que le problème majeur du praticien sera le sevrage, toujours très pointu, de ces poisons du cœur issus de la Digitale. On emploiera de l’Ornithogalum en remplacement, ou Bufo bufo, ou Helleborus viridis, Scilla/urginea maritima, tous, bien entendu, en homéopathie.
Cardiaques, vous êtes avertis.

Fasciola hepatica

Ce redoutable parasite du foie concerne principalement les pays chauds, et sa présence en Europe du Nord correspond généralement à une hygiène culinaire en provenance des tropiques ou des pays de la Méditerranée. Se rencontre en pratique sporadiquement.


Fasciolopsis buski

Par contre, ce parasite-ci, cherchant principalement à se loger dans le colon, me semble un proéminent coupable de « recto-colites hémorragiques », je testerai davantage à l’avenir, mais je crois qu’il y a la une voie d’indiquée qui n’est certainement pas à négliger.

Hymenolepis nana – Hymenolepis diminuta

Deux des vers solitaires ou vers plats les plus communs sur terre, ils proviennent de farine contaminée par les oeufs du parasite, déposés par les selles de souris, de rats ou de canards et oies dans le cas de H. fraterna.
Lors de réinfections massives, ce parasite peut devenir dangereux et ses nombreux kystes hexagonaux infester les vilis des intestins.
S’élimine facilement, mais les réinfections sont également courantes.

Necator americanus

La plupart des lecteurs de cet article sont porteurs de ce parasite dans leurs bronches et dans leurs intestins. Il a actuellement une fréquence proche de 75% et est responsable pour la majorité des bronchites chroniques, que l’on oublie de nommer actuellement « vermineuses ».
S’élimine facilement, mais nécessite la transcription de tous les stades de vie et un suivi de trois mois.
Grande source de calcifications dans les seins et les poumons lors de mammographies et d’échographies des seins, il colonise et forme les « polypes » intestinales (avec Hymenolepis et Ascaris), et il est responsable d’un nombre de kystes des seins et des intestins.
Se remarque dans les coussinets des pieds comme des taches dépigmentées, parfois fort nombreuses.

Oxyuris sp.

Les oxyures sont fréquents, non seulement chez les enfants, mais également chez les adultes. Leur élimination est simple et se fait selon le petit article publié précédemment (Vermifuge simple pour tous)

A faire avec régularité, avec un nombre d’autres parasites, responsables majeurs de démangeaisons anales et de bilan sanguin légèrement hémolytique.

Paragonimmus kellicoti – Paragonimus westermanni

Se remarque aux durillons en profondeur sur l’emplacement des bronches dans les planches de reflexologie selon Eunice Ingham.
Ce parasite vient des crustacés asiatiques innombrables dans nos assiettes, mais également de consommation de crustacés méditerranéens.
Le parasite est dangereux, ses adultes qui meurent dans les poumons sont la source principale d’infection de la mycose Aspergillus niger, et tout décelage d’Aspergillose dans les bronches et de l’asthme qui s’ensuit, doit être considéré comme une Paragonimiase avancée.
Lors de son évolution sans élimination, ce parasite peut coloniser la moelle rachidienne et le cerveau pour s’y enkyster, former des indurations et plaques dures et fibromateuses.
Ce parasite s’élimine facilement, si l’on transcrit toutes les phases de vie, mais il faut également transcrire l’aspergillus niger qui suivra, ainsi que le fond de nourriture du mycélium ainsi que le mycélium lui-même.
Amateurs de salades de crabes, tousseurs chroniques, avec Necator, Paragonimus et Ascaris, vous avez trois des principales formes de bronchites chroniques.
L’avance de la tuberculose me semble également plutôt due à une avance de Paragonimiase ancienne, car celles-ci ne se différencient pas de la tuberculose sur les radiographies, et le dépôt prolongé de ses toxines et détritus dans le tissu pulmonaire peut générer des métastases parasitiques, également éliminables par une transcription ou par des souches spécifiques et un suivi prolongé.

Strongylus – Strongyloides - Trichostrongylus

Ces vers sont de féroces suceurs de sang et sont les grands responsables des enfants pâles aux traits tirés, aux cernes profonds et bleutés et d’un blanc d’oeil manquant de pigment sanguin. Malgré tout, ils sont parmis les vers mineurs, à moins qu'il n'y ait elm.
Il est également une des causes majeures de vlm et donc de bronchites vermineuses chez les enfants et les adultes. Son comportement devient erratique en présence de Borrellia et de Leptospira.
Il s’élimine généralement facilement, mais revient tout aussi facilement avec l’alimentation quotidienne.

Tænia sp.

Ce genre fort étendu est responsable de parasitoses que je considère comme endémiques. Les Echnicocoques lui sont apparentés puisque ce sont tous deux des cestodes ou vers plats. Tænia saginata, le Tænia du bœuf, est présent dans la majorité des adultes, et est souvent le désespoir des femmes veillant à leur ligne mais gardant un certain embonpoint, fourni par quelques mètres de Tænia.
Il s’enkyste également, et si son parasitage ne provoque généralement pas plus qu’un manque ou un surcroît d’appétit, il n’est dangereux que dans le développement de l’enfant et si on le garde indéfiniment sans le combattre, alors il peut également enkyster les poumons et les viscères, le coeur lors d'elm.
Tænia saginata est un des parasites les plus tenaces. Il faut le soigner et le suivre pendant plusieurs mois, voire une demi année.

Un des plus redoutables Tænia est Tænia solium, le tænia du porc, donnant la cysterciose porcine ou cysterciose neurologique, selon moi responsable de 80% des épilepsies actuelles traitées comme des problèmes neurologiques et non comme des parasitoses neurologiques !!!
Eliminez la viande de porc de votre alimentation !!!
S’élimine promptement par une transcription précise ou des souches complètes, contrairement à un grand nombre d’autres Tænia.
Un grand nombre de maladies neurologiques sont dues à ce parasite bien trop fréquent chez nous.

Tænia multiceps est étrangement présent dans chacun de mes cas de diabète 2. Il habite la cavité libre de l’abdomen et s’enkyste sur le pancréas et la rate, sa trace est fort visible en réflexologie.
Très coriace à éliminer, il faut travailler sur plusieurs mois, voire une demi année pour l’éliminer avec ses résidus. Tænia fasciolaris s’en prend également aux viscères et au foie.

Thelazia lacrymalis – Toxascaris leonina – Toxascaris diminuta – Toxocara canis
=
PROBLEMES OPHTALMIQUES

Ce sont des parasites que l’on rencontre en réflexologie dans la zone des yeux, des oreilles, du cerveau et de la gorge, dans les cas d’elm, on peut également trouver Capillaria boehmi dans les yeux et les oreilles ou le cerveau, ainsi que Necator americanus et Paragonimus sp. et Tænia solium.
Source selon moi la plus importante de glaucome = Toxocara canis, parasite relativement fréquent, et présent dans chaque cas de glaucome venu à ma pratique.
La tension est immédiatement descendue avec Cannabis 5CH/30K, 2x5 granulés par jour, 1 mois, et l’inflammation abattue par des hautes doses de propolis à l’intérieur et l’application de miel de sapin sur la boule de l’œil. Les sternutatoires anciens nettoient le conduit nasal jusqu’aux sinus et les rendent invivables, mais ce n’est que la transcription ou l’emploi de souches de chaque stade de développement qui auront raison de ce parasite très, très coriace.

Lorsque le patient a les yeux larmoyants et humides, contrôlez Thelazia lacrymalis, certainement si cette personne est en contact avec les chevaux, car c’est là la première source de contamination. Fréquent à très fréquent, il s’élimine promptement par transcription et soins comme ci-dessus, mais l’emploi de Cannabis n’est pas souvent justifié car la tension de l’œil n’est généralement pas mise à l’épreuve. Mais Thelazia lacrymalis n’aime pas être seul, et s’accompagne souvent de Toxascaris leonina, autre spécialiste des yeux qui s’élimine comme Thelazia. Ces deux derniers parasites sont bien moins résistants que Toxocara.

Trichinella spiralis - Trichiuris sp.

Vous avez souvent des points dans le côté qui récidivent ? Vous avez parfois de violentes douleurs et contractions du diaphragme. Vous avez parfois l’impression d’une « neuralgie intercostale » ?
Vous avez de fortes chances que ce soit Trichinella spiralis, qui se spécialise dans la colonisation des muscles du diaphragme.
Trichiuris est un ver intestinal qui va fréquemment se retrouver dans les bronches lors de sa migration viscérale vers l’intestin en passant par l’œsophage, provoquant lui aussi les lésions et indurations à l’œsophage.
Très communs, mais s’éliminant facilement par transcription et souches.

Spirochètes

Une fois de plus, la présence, très, très fréquente de, soit Leptospira, soit Borrellia, doit bien se tenir à l’œil, car leur présence peut être d’un grand secours au praticien qui comprend mieux leur comportement.

Le problème majeur de la présence d’un des deux spirochètes dans le corps du patient, est qu’il provoque l’elm (Erratic Larva Migrans) ou la migration anarchique au travers des tissus. Si vous découvrez les pigments ovoïdes blancs de Necator americanus dans le gros orteil aussi bien que les bronches et les yeux, dans les zones du pied, vous pouvez être certains que votre patient a soit la Borréliose, soit la Leptospirose.

Ces spirochètes modifient le comportement traditionnel des parasites et ont certainement une fonction neurotoxique vis-à-vis de parasites encombrants. Dans les parasitoses graves, on peut en arriver aux borrélioses et leptospiroses neurologiques.

L’homéopathe ou le praticien veilleront bien à ne pas entamer la vitalité de Leptospira, mais uniquement d’en modifier le comportement dans un des marqueurs de l’immunité, notamment les CD 14 ou les Il4. Il faut agir avec discernement lorsqu’on arrive à ce point, et il faut disposer des marqueurs nécessaires pour bien comprendre la situation devant laquelle nous nous trouvons, car très souvent, la différence entre le développement de tumeurs spongiformes d’Echinococcus et leur impossibilité à s’incruster dans le foie réside dans l’unique préservation de la vitalité d’un ou des deux spirochètes, tout en limitant leur côté dangereux. Le praticien doit ainsi veiller à « informer » le spirochète de son activité curative dans le même biotope, pour permettre à Leptospira, par exemple, de se concentrer sur les CD8+ et sur l’activation des CD 56/57. Etrange discours, certes, mais qui s’installe ainsi avec le temps dans mes petites recherches quotidiennes.


PETIT LEXIQUE PATHOLOGIE
-Parasite, ou une autre vue sur la santé de nos jours-

Petit prélude : ce qui suit est indicatif et non restrictif, mais de trop nombreux faits me font porter les correspondances suivantes à votre attention.

Abcès pulmonaire : kystes parasitaires pulmonaires dans de très nombreux cas. Paragonimus, Necator, Paragonimus avec complications d’Aspergillus sp.

Acné: parasites intestinaux

Acné frontal : Capillaria Boehmi

Acidité chronique : vlm chronique, parasites de l’estomac et du duodénum, Trichurius, Ancylostoma caninum

Affections catarhales : Necator, Capilaria, lm

Affections cancéreuses : Complications graves de Paragonimus/Aspergillus, Echinococcus granulosus, E. multilocularis, Fasciolopsis buski, Fasciola hepatica, Clonorchis sinensis

Affections cutanées chroniques : parasitose intestinale généralisée, parasitose sanguine chronique (toxines), Taenia, Necator, Ascaris, Strongylus, Strongyloides, Oxyura, …., parasitoses cutanées: voire tableau
Affections rhumatismales/arthrites : nombreux parasites helminthiques.

Anémie, Chlorose : de nos jours, 75% minimum sont d’origine vermineuse et/ou Plasmodium.

Anorexie : Ancylostoma sp., Strongylus, Taenia saginata, Taenia solium, Ascaris sp., Necator americana, Trichiura, Trichuris.

Amygdalite : infection par Capillaria boehmi ou C. aerophila, plus rarement Necator (elm).

Angines : voire affections de la cavité thoracique.

Anxiété extrême : Taenia solium, Echinococcus, Fasciolopsis (avec problèmes de colon violents), Plasmodium falciparum, Hymenolepis avancé, Paragonimus avancé.

Aphtes récidivants : infection virale sur lésions de larva migrans.

Asthme : très souvent vermineux, voire bronches.

Atonie : vermineuse, fréquemment, ou conséquences vaccinations ou réaction spirochètes-parasites sanguins et hépatiques ou viscéraux avancés.

Boulimie : Taenia saginata, Ascaris sp, Ancylostoma sp

Bronchite récidivante = bronchite vermineuse, voire bronchite chronique (le genre de bronchite chez les enfants qui se soignent pendant 6 mois sans résultats avec 6 antibiotiques inutiles différents !!!!! Attention : chez les enfants de type tuberculinique il faut également voir s’il n’y a pas eu de vaccination BCG qui pollue les bronches, souvent à vie !

Bronchite chronique (vermineuse):
Véritable infestation contemporaine : depuis l’arrêt des déparasitages aux plantes, le niveau en est devenu désastreux. C’est un problème de santé national connu, mais entièrement négligé.
Pourquoi ?
Necator americana, Capillaria aerophila, Capillaria boehmi (elm), Capiullaria plica, Ascaris sp., Ascarops sp., Tænia solium, Ascaris sp., vlm : Trichinella, Trichiuris, Strongyloides, Cestoides, Mesocestoides, Tænia saginata, Paragonimus kellicoti, Paragonimus westermanni, Echinococcus sp. etc.

Cataracte : Toxascaris leonina, Toxocara canis, rarement en coll. Avec Capilaria boehmi (elm : contrôle Leptospirose/borreliose), co-parasite Thelazia lacrymalis. Après piqûres de taons du genre Chrysops : Dirofilaria?, Microfilaria

Céphalalgies : Plasmodium vivax, elm, Tænia solium, cas rares Echinococcus, plus fréquents: Capillaria boehmi, Necator americanus (elm)

Cœur : Tachycardie : Enterobius histolytica, Enterobius sp., Filaria, Dirofilaria immites Bradycardie : id.
Cardialgie : Enterobius, après élimination d’Enterobius, veiller à suivre un éventuel remplacement dans le biotope du cœur par Capilaria plica et Capilaria aerophila.
Cancer du cœur : tumeurs spongiformes d’Echinococcus, tumeurs invasives d’Aspergillus niger et/ou A. flavus sur lésions avoisinantes de Paragonimus sp.

Cancer : rares sont les vrais cancers selon mon humble et modeste opinion de petit herboriste rural.
Trop fréquente et négligée est l’infestation avancée d’Echinococcus, où les kystes hydatiques géants se multiplient et se greffent par des tumeurs spongiformes dans les organes. Ces tumeurs spongiformes deviennent invasives, se métastasent et se divisent jusque dans l’os, mais se soignent efficacement par souches et transcription.
Dans la pratique, les personnes supportant de très hautes doses de gelée royale (180-250 gr en 15 jours) discernent les Echinococcoses des sarcomes, seuls cancers que je connaisse, en fait. Si la gelée royale n’est pas tolérée, la tumeur n’est généralement pas d’origine directement parasitaire.

Catarrhe bronchial : Necator, Paragonimus

Constipation : souvent à très souvent parasitaire, vermifuger avec des semences de courge, de la racine de grenadier, de la gentiane (pas comme femme enceinte), Artemisia absinthium 30K, A. vulgare 30K, Tanacetum vulgare 30K.

Corne aux coussinets des pieds : Paragonimus (en profoindeur, douloureux), Echinococcus, fumer+Necator, etc.

Débilité des voies digestives : nombreuses espèces, cernes bleus ou bruns sous les yeux.

Diarrhée : idem constipation

Douleur :
Oculaire : voir ophtalmies.
Sous l’omoplate : Aspergillus sur cystes et lésions de Paragonimus, Necator, Echinococcus
Épigastrique : Ancylostoma, Dipylidium (estomac-duodenum)
Gorge : vlm
Au diaphragme (y compris point au côté) : Trichinella spiralis
Intestinal : tous parasites
Rénal autre que calculs : kystes fixés sur le rein d’Ascaris sp, de Echinococcus sp., de Hymenolepis sp.
Colon : Fasciolopsis

Dépression nerveuse :
Je ne connais aucune dépression ni anxiété extrême qui ne porte le nom d’un ou plusieurs parasites, et ceci sans la moindre exception dans ma petite pratique rurale.

1. avec chagrin d’une rupture au départ : Enterobius histolytica (avec irrégularité cardiaque)

2. Avec crainte intense de la mort et hyper-émotivité très forte : Echinococcus, Fasciola, Plasmodium falciparum

Eclampsie enfantine : hyperparasitose, Taenia solium

Epilepsie : Cysterciose porcine : Taenia solium ; elm, hyper-parasitoses déséquilibrées, elm

Erythème: protéines de taons, de moustiques, de simulies, réaction allergique d’introduction de Leptospira ou Borrellia, erythème chronique: parasitose sanguine et/ou hépatique, voire tableau.

Fibromes : partie parasitaire, kystique, Echinococcus multilocularis ea,
partie suites endocrines, vénériennes ou curetages répétés, stérilets, médication.

Fièvres :
À différencier : après piqûres de moustiques, Simulies, Taons, complexes viraux + Plasmodium, différentiel par réflexologie : petits points d’effusion sanguine aux environs des reins ou sur le rein dans les charges virales, foie et zone de la rate gonflés avec Plasmodium, mais de façon réduite chez le buveur de vin rouge qui se nettoie en permanence les veines et la rate.

Fièvres vermineuses, chez les enfants, également tester si le vaccin BCG ne les a pas affaiblis vis à vis des Mycobacterium bovis/tuvercule avec complications de Campylobacter, Isospora, Sporothrix, ou Aspergillus flavus ou A. niger.

Glaucome : Toxocara sp.!!!, Toxascaris sp., complications avec elm et Thelazia lacrymalis.

Hémoptysie : vlm, Trichinella, Trichurius, Necator, Paragonimus, Echinococcus, Toxoplasma, Capillaria aerophila.

Hémorrhagies rectales autres qu’ hémorroïdales :
À discerner : accompagnées de douleurs épigastriques : Ancylostoma, Trichiurus, épigastrique+intestinal : Amoeba (tropiques), avec cardialgie : Enterobius ; avec saignements et douleur du colon : Fasciolopsis.

Hystérie : nombreuses espèces de parasites, manque chronique de vitamines, minéraux, oligo-éléments

Jaunisse : voire tableau Foie.

Lésions du foie : Echinococcus, Fasciola, Tænia, Clonorchis, Diphyllobothrium,...

Mélancolie : Tænia sp.

Migraine : Plasmodium vivax + complexe viral Anopheles, morsures de Taons et complexe viral hémorrhagique, chez les taons du genre Chrysops Filaires ophtalmiques et cérébrales, Capillaria boehmi, Capilaria aerophila (elm), Toxocara canis (elm, avec forte tension sur les yeux), Tænia solium, Necator americanus (elm), Paragonimus sp (elm ?), de nos jours, TRES fréquemment, abcès de téléphones mobiles.

Névroses : voir dépressions et hystérie

Occlusion intestinale : à contrôler par réflexologie, « boules de vers », nombreuses espèces, bouchant une portion d’intestin grêle, plus rarement du colon. Ne JAMAIS purger une occlusion intestinale !!!!! Antispasmodiques en homéopathie.

Onanisme, Satyrisme, Nymphomanie : avec cernes bleutés et teint gris, douleur à droite de l’axe épigastrique: Dipylidium, Strongyloides ?

Ophtalmies : Toxocara, Thelazia, Toxascaris, Capilaria, elm: Necator, Taenia solium

Otites chroniques: voire tableau

Polypes intestinales, de la vésicule, etc: Necator, Enterobius, Ascaris, Hymenolepis, Taenia????

Sinusite : infection de C. boehmi.

Sinusite chronique : Infection chronique et infestation de C. boehmi

Stéatose du foie : Echinococcus sp., Fasciola sp., Taenia fasciolaris, Clonorchis sinensis, Hymenolepis nana, Schistosoma, Brugia

Toux chronique, Trachéite : idem bronchite chronique, question qui se pose : sur quoi se sont mis les bactéries ou virus ?

Toux du fumeur, Toux grasse : Necator americana, Ascaris sp., Paragonimus sp., voire tableau

Tremblement des membres : Cysterciose porcine ? elm neurologique ? A suivre….

Ulcères : Ancylostoma duodenale, Ancylostoma caninum, Trichiuris, Trichinella, etc.
Question qui doit se poser : sur quoi H. pylori se multiplie-t-il si vite ?

Urticaire : voire érythème.

Vue faiblissante : Thelazia, Toxocara, Toxascaris, elm Capilaria boehmi, rarement C. aerophila.


Dernière édition par Sun is shining le Lun 15 Aoû - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mer 15 Juin - 1:16

Toujours sur les parasites, article sur l'Echinococcus
Extrait :
"Les Echinococcoses fort avancées se décèlent toutes, et sans exception, au premier coup d'oeil sur un patient, par une petite effusion de sang, rouge, bleutée ou brune si elles est ancienne sur au moins une des deux paupières inférieures.(...)

Préventivement, ne cueillez jamais de plantes dans des zones infestées d'escargots ou de limaces, et n'utilisez pas les légumes en provenance de potagers infestés de limaces. Les petits jardins potagers mal entretenus sont les foyers les plus actifs.(...)

Les patients qui ne sont pas maigres ou minces sont généralement mis sur 200 gr de gelée royale dans du miel, pollen, etc comme décrit dans un autre article, à consommer en 10 jours de temps, ensuite, tester par kinésiologie mais probablement poursuite de la cure avec des pots de 25gr de gelée royale par demi kilo de préparation miel/pollen/propolis/plantes.(...)

ANGOISSES ET DEPRESSIONS
Sont les accompagnateurs de tous les parasites sanguins dangereux. Si le monde médical faisait convenablement son travail et commencerait par se re-spécialiser en parasitologies, on n'aurait plus besoin de drogues dures, de benzodiazépines et autres anafranil, il y aurait 75% d'épilepsie en moins, 80% de maladies chroniques en moins, 50% de cancers en moins, plus d'hyper -dépressifs ni d’angoissés, 75% d'hyper kinésie en moins chez les enfants, 25% moins d'asthme, 50% de diabète 2 en moins, 90% des bronchites chroniques en moins, l'élimination complète des borrélioses neurologiques, une réduction de 50% des glaucomes."
http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Sciences/possedent-parasite-microscopique-sujet_31776_9.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Mer 15 Juin - 13:27

Sun is shining a écrit:
Interview du Pr Luc Montagnier où il affirme que "les gens atteints par le virus du sida peuvent s'en débarasser en quelques semaines en renforçant leur système immunitaire, par une meilleure nutrition, complêtée par des anti-oxydants, le traitement d'infections sous-jacentes comme les parasites, les vers, la malaria, la tuberculose. La solution ne passe ni par les médicaments antiviraux, ni par un vaccin."
http://www.dailymotion.com/video/xbru8n_sida-luc-montagnier-retourne-sa-ves_news
Finalement, les propos du Pr Luc Montagnier rejoignent dans cette interview ceux du Dr clark et de Michel Dogna sur l'importance des cures de déparasitage naturelles (Zapper/Ayur 73 + cures de plantes déparasitage/cure des reins/cure du foie/cure des intestins/chellation des métaux lourds + huile ozonée + irrigation colonique) auxquels on peut ajouter d'autres soins complémentaires comme l'isotropie urinaire/iso sanguine/iso fécale en alternance, le jeûne avec irrigation colonique, la chromothérapie, les compléments alimentaires de type anti-oxydants naturels (bio) comme l'ail cru, la propolys, la papaye fermentée, la spiruline, le green magma, le sésame complet, l'huile de lin, les baies de goji, la cure de citron, la tisane de chardon-marie/tisane de buis/tisane de sureau, plasma de quinton, l'extrait de pépins de pamplemousse, la cure d'argile et mélange oeuf/citron de Raymond Dextreit, l'hydrothérapie de Kneipp, les huiles essentielles et bien sûr une alimentation saine et équilibrée type régime crétois ou Régime du Pr Seignalet en vérifiant s'il n'y a pas d'intolérance caséine/glutten à corriger (Voir livre de Marion Kaplan) sans oublier le "traitement dentaire" (Retirer tous les toxiques de la bouche au niveau des amalgames, des dents dévitalisées), éliminer les polluants de son environnement [meubles en contre-plaqués/particules de bois, parquets en particules de bois (non massifs), désodorisants chimiques, encens et bougies chimiques, parfums/déodorants/gels-douche/shampoings issus de l'industrie pétro-chimique, produits ménagers chimiques, peinture glycéro, vernis toxique, tabac, casseroles & poêles en Téflon ou en alu voire même celles en acier (présence de nickel), moules en silicone, barbecue, cuisson en papillottes d'alu, matelas en mousse synthétique, tapis synthétique, garage collé à la maison etc...]
Sur un autre plan, on peut associer au traitement : le pentacle de guérison de l'abbé Julio, la visualisation de Phyllis Krystal, les exercices de Kundalini yoga du yogi Bhajan, le phosphénisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Jeu 14 Juil - 17:41

Témoignage de guérison du sida par une Italienne ayant suivi les cures du Dr clark :
http://santenaturelle.over-blog.net/article-temoignage-de-guerison-du-sida-par-une-italienne-57074989.html

+ Livre de Christiane Beerlandt : 'Guéris-toi du sida'

Penser également aux cataplasmes d'argile en alternance notamment sur les intestins et sur le foie + sur le thymus, à la cure d'argile par voie interne (Raymond Dextreit 'L'argile qui guérit'), aux cures de surreau et de buis (R.Dextreit 'L'argile qui guérit') dans un litre d'eau à boire dans la journée, à l'hydrothérapie de l'abbé Kneipp, aux cures antiparasitaires et élimination des calculs biliaires du Dr Clark, et au pentacle de la Formule de Guérison & prière sur parchemin 'Contre toute maladie' de l'abbé Julio béni(e) et consacré(e) par un prêtre de la succession de l'abbé julio ou qui exerce selon les rites de l'abbé Julio (Voir le topic sur les pentacles et prières de l'abbé Julio).

Selon le Dr Clark, le sida serait causé par la douve intestinale + benzène notamment au niveau du thymus.
Pour ce qui est de l'épidémie du sida en Afrique, elle pourrait trouver sa cause dans la prolifération des parasites à cause du manque d'eau potable & mauvaises conditions d'hygiène + vaccins qui abaissent le système immunitaire et véhiculent des métaux lourds + la malnutrition qui provoque une diminution de la chaleur interne du corps propice à la prolifération des virus & bactéries* (D'où l'importance de la cure de décoction de buis, de l'hydrothérapie de l'abbé Kneipp, de la pratique régulière d'un sport qui permettent tous trois une légère élévation de la température interne du corps favorisant l'élimination des virus & bactéries tout comme la fièvre permet de combattre le virus de la grippe).
*Explication et références dans le livre de R.Dextreit

R.Dextreit affirme que des sidéens ont réussi à faire disparaître les symptômes de la maladie grâce à des soins naturels, principalement à base de buis et d'argile, de certaines tisanes et d'un changement d'alimentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 9 Oct - 17:13

L'ozone-thérapie :
http://www.sidasante.com/forum/index.php?showtopic=8255

L'ozonothérapie sur wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ozonothérapie

Huile ozonée :
http://www.sante-detox.fr/elimination-candida-albicans/30-huile-ozonee.html

Appareil ozonateur d'oxygène :
http://www.sante-detox.fr/equipements/49-ozonateur-d-oxygene-200mg-heure.html

L’OZONOTHERAPIE

"L'Ozone - Qu’est que c’est ?
C’est de l’oxygène transformé par un apport d’énergie. Depuis qu’ont été révélés des trous dans la couche d’ozone entourant le globe terrestre, beaucoup de gens s’intéressent d’avantage à ce gaz dont les molécules sont composées de trois atomes d’oxygène, en quelque sorte un super-oxygène de formule chimique O3 alors que la molécule d’oxygène n’en comporte que O2.

L’ozone est utilisé depuis le début du XXème siècle. Il était obtenu à partir de l’oxygène de l’air. Aujourd’hui les appareils très performants fabriquent de l’ozone à partir de l’oxygène de qualité médicale. On obtient ainsi un mélange gazeux oxygène-ozone dont la concentration en ozone varie selon les paramètres utilisés par l’appareil.

Les propriétés de l’ozone ?
D’une manière générale, l’ozone stimule les mécanismes biologiques qui inactivent les radicaux libres. Il exerce une activité de relance du métabolisme cellulaire qui explique l’effet de revitalisation associé.

En basse concentration, l’ozone :
- Favorise la circulation sanguine.
- Stimule le système immunitaire.
- Induit une régénération tissulaire.
- Exerce une action cicatrisante.
- Accroît les multiplications cellulaires.

En haute concentration, l’ozone :
- S’avère antihémorragique.
- Exerce une puissante action stérilisante en détruisant bactéries, virus, levures et parasites.
- Freine les réactions immunitaires cellulaires.
- Bloque les multiplications cellulaires tumorales.

Quelles indications ?
Elles découlent bien entendu des propriétés de l’ozone décrites précédemment.
On peut affirmer que l’ozone sert partout, là où manque l’oxygène, ce qui peut donner une idée de ses énormes potentialités.
Quelle que soit l’indication retenue, on observe constamment une amélioration de l’état général avec en effet de régénération et de tonification.
C’est pourquoi la cure de revitalisation demeure une des indications prioritaires du traitement par l’ozone, qu’il s’agisse :
- De la phase de convalescence après une maladie aiguë.
- De problèmes liés à la sénescence.
- Du besoin de récupération après un effort sportif intense (intérêt par ailleurs de la préparation à la compétition dans ce cas).

L’ozone est de plus particulièrement efficace dans les cas suivants :
- Fatigue chronique.
- Maladies cardio-vasculaires avec en tout premier lieu :
• L’artérite des membres inférieurs dont tous les symptômes cliniques sont rapidement améliorés.
• L’angine de poitrine et les suites d’infarctus du myocarde.
• L’insuffisance circulatoire cérébrale (même très avancée).
• Les troubles de la circulation veineuse.
- Un grand nombre de maladies rhumatismales, avec surtout :
• La polyarthrite rhumatoïde.
• La spondylarthrite ankylosante, dont l’évolution est pratiquement freinée.
- Certaines maladies pulmonaires avec essentiellement l’asthme non corticodépendant.
- Les maladies virales, qu’il s’agisse :
• D’hépatites virales aiguës ou chroniques.
• D’herpès labial et/ou génital.
• De zona récent ou ancien.
• De mononucléose infectieuse.
- Des maladies du tube digestif, telles que gastrites, colites, hémorragique, maladies de Crohn, parasitoses.
- La colibacillose urinaire avec des cystites à répétition et les parasitoses.
- De nombreuses maladies de la peau comme l’acné, furonculose, eczéma, mycose.
- Le retardement de vieillissement.
- L’impuissance.

Les contre-indications ?
Il n’existe pas de contre-indication à la pratique de l’ozonothérapie en pathologie courante et il n’y a pas d’incompatibilité avec aucune méthode thérapeutique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Ven 21 Oct - 0:04

Causes et thérapies du sida selon le Dr Clark :
http://santenaturelle.over-blog.net/article-soignez-42946772.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou


Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Ven 21 Oct - 4:20

il me semble avoir déja posté sur ce sujet non ?

en tout cas merci pour les infos

le pr montagné a en effet déclaré qu'on pouvait vaincre ce virus en stimulant le systeme immunitaire

j'en ai la preuve vivante avec un ami qui est atteint de cette maladie depuis 25 ans et qui se soigne avec des produits naturels
en plus de la tri thérapie
il se porte toujours bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Sam 22 Oct - 6:30

superwand a écrit:
en plus de la tri thérapie
La tri-thérapie, c'est comme la chimio et les vaccins : que de la merde qui abaisse les défenses immunitaires et diminue ainsi les chances de survie. Et tout comme la chimio, ce sont des traitements qui coûtent très chers, pour aller dans les poches de qui ? L'industrie pharmaceutique bien sûr !
C'est assez bien expliqué sur le forum :
http://www.sidasante.com/forum/index.php?showforum=87
Il y a d'autres voies à emprunter que la chimie, dame nature a tout prévu. Les décoctions de buis, en tant qu'anti-viral et en complément avec d'autres remèdes naturels comme les cataplasmes d'argile, l'irrigation colonique, l'isotropie, chélation des métaux lourds etc..., reviennent souvent pour traiter les problèmes relatifs au sida. Le buis permet d'augmenter la chaleur interne du corps et telle une légère fièvre va éliminer le virus et les parasites - A faire en cure (Voir le livre de Raymond Dextreit 'L'argile qui guérit' pour les précisions) - Il faut également avoir règlé la cause psychologique à l'origine du problème (voir le livre de Christiane Beerlandt 'Guéris-toi du sida', ou celui de Lise Bourbeau 'Qui es-tu ?', ou encore celui de Claudia Rainville 'La grande encyclopédie') et si possible pratiquer le cinéma mental ou visualisation positive. Sans oublier une alimentation vivante, variée, équilibrée "On est ce qu'on mange" aussi bien au niveau des pensées, de la nourriture, et de l'air qu'on ingère via les poumons. Des personnes séropositives arrivent non seulement à rester vivantes, mais en plus à redevenir séronégatives - Donc c'est possible. Même le Pr Montagnier l'affirme dans la vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superwand
Grand Vaudou


Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Dim 23 Oct - 13:53

oui c'est possible

pour la cause du sida de mon ami en question
il s'agit de toxicomanie et donc piqure d'heroine
il ne prend plus de drogue depuis plus de 20 ans

je pense que pour lui, la chimie est encore indispensable
et c'est d'ailleurs la tri thérapie qui lui a sauvé la vie in extremis

il ne s'est mis au choses naturelles que depuis une dizaine d'années
alors, il ne faut pas tout rejeter en bloc
je suis d'accord pour dire que la tri thérapie engraisse les lobbys
mais elle a aussi fait ses preuves pour faire stagner la maladie voir, reculer

par contre re passer séro négatif, il n'y a que la médecine parallèle qui peut le permettre
comme le dit le pr montagner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveillezvous.lightbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida   Aujourd'hui à 6:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Pr Luc Montagnier : On peut se débarasser du virus du sida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'homme peut-il faire face à une attaque de zombie ?
» AAN: Tysabri et LEMP ...
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?
» Le stress peut faire vomir?
» L'anarchisme voire le terrorisme peut-il être légitime ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REVEILLEZ VOUS :: MATERIALITE :: ALIMENTATION ET SOLUTIONS NATURELLES-
Sauter vers: