REVEILLEZ VOUS

Partage de données sur la progression spirituelle
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'extrait de pépins de pamplemousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: L'extrait de pépins de pamplemousse   Sam 4 Juin - 17:56

Les Bienfaits de l'Extrait de Pépins de Pamplemousse

(d'après S.Sharamon et B. Baginski dans "Secrets et merveilles du pamplemousse" Ed Lib. De Médicis)

Découverte d'un remède universel

En 1980, dans un petit village de Floride, le docteur Jacob Harich, jardinier à ses moments perdus, remarque que les pépins de pamplemousse se trouvant dans le compost de son jardin n'y pourrissent pas. Poussé par la curiosité, le docteur, qui est également un physicien renommé, décide d'analyser de plus près l'étrange phénomène. Le résultat est remarquable : le pépin de pamplemousse contient une substance qui sembre plus efficace et plus inoffensive que tout antibiotique connu à ce jour.

Mais ce n'est pas tout! De nombreux instituts de recherche mondiaux, dont l'Institut Pasteur de Paris, lui découvrent vite de vastes propriétés. L'extrait de pépins de pamplemousse s'avère efficace non seulement dans l'élimination des virus et des bactéries mais aussi dans celle des champignons et des parasites. En comparaison, l'efficacité d'antibiotiques conventionnels se limite aux seules bactéries.

Les recherches montrent que l'extrait de pépins de pamplemousse agit avec succès contre environ 800 types de bactéries et virus, 100 sortes de champignons, ainsi qu'un grand nombre de parasites.

Quelques autres propriétés de l'extrait de pépins de pamplemousse :
* Il est 100% non toxique
* Il ne détruit pas les bactéries bénéfiques (ex: il ne touche pas aux bifido-bactéries et réduit de façon insignifiante les lacto-bacillis, laissant ainsi intacte la précieuse flore intestinale)
* Il n'a aucun effet secondaire.
* Il est 100% naturel. Cadeau de la nature, on l'obtient en broyant les pépins ainsi qu'une partie des membranes du pamplemousse.
Attention : l'extrait de pépins de pamplemousse ne doit pas être pris quand on prend certains médicaments (Voir liste dans le post ci-dessous)

Suite à ces résultats convainquants, le docteur Allan Sachs publie une série d'articles dans plusieurs magazines américains qui font naître un très grand intérêt dans le milieu où se pratiquent des médecines naturelles et des médecines conventionnelles.

Aujourd'hui, de nombreux médecins d'Europe et d'ailleurs utilisent l'extrait de pépins de pamplemousse depuis plusieurs années.

Les usages les plus fréquents de l'extrait de pépins de pamplemousse : maladies gastro-intestinales, mycoses, grippes et coups de froid, infections articulaires et nasales... Pour n'en citer que quelques uns...
L'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas seulement apprécié pour ses utilisations aussi diverses qu'efficaces (même dans le cas où tout autre remède avait échoué); il l'est aussi du fait qu'il soit extrêmement bien toléré par ses utilisateurs. Le docteur Leo Galland de New York déclare: "Cette substance a une particularité unique. Quoiqu'elle fasse, elle le fait sans effet secondaire néfaste. Elle a le mérite d'être 100% non toxique."
http://arnelae.forumactif.com/t8774-les-bienfaits-de-l-extrait-de-pepins-de-pamplemousse

Sur ce site on trouve un extrait de pépins d'excellente qualité :
http://www.pepin-de-pamplemousse.com/achat/cat-pepin-de-pamplemousse-3.html


EXTRAIT DE PEPINS DE PAMPLEMOUSSE
C’est un puissant antimicrobien, antibactérien et fongicide sans effet toxique sur les êtres humains et les animaux. Il peut même être utilisé sur les plantes.

EN EXTERNE, soigne :

- Maux de bouche (aphtes etc.) (10 gouttes diluées dans 1 verre d’eau)
- Hallitose = mauvaise haleine (en gargarismes – 5 à 10 gouttes diluées dans 1 verre d’eau)
- Lèvres gercées (diluer 2-3 gouttes dans une c.à s. d’huile et appliquer plusieurs fois par jour)
- Herpes labial (6-7 gouttes diluées dans une c.à s. d’huile. Appliquer plusieurs fois par jour)
- Dissoudre le tartre (1 ou 2 gouttes directement sur une brosse à dents humide. Brosser les dents 3 x par jour)
- Gingivite (comme pour dissoudre le tartre. Puis rincer avec 5 à 10 gouttes diluées dans un demi-verre d’eau)

- Rhinite (tamponer l’intérieur du nez avec un tampon de coton trempé dans une solution de 3 gouttes d’extrait diluées dans un coquetier d’eau)
- Sinusite (Se rincer le nez avec la solution ci-dessus ou acheter le spray nasal à l’extrait de pépins)

- Angine (10 gouttes diluées dans une tasse d’eau tiède. Se gargariser 5 à 6 fois par jour. Utiliser en même temps l’extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d’eau ou, si trop acide, un verre de jus de fruits 2 à 3 fois par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose)
- Toux (Gargarismes plusieurs fois par jour avec une solution de 10 gouttes dans un verre d’eau tiède + utilisation en interne (v. angine)
- Laryngite (même solution que pour la toux, 3 x par jour)

- Nettoyage des oreilles (10 gouttes dans un décilitre [un coquetier] de glycérine ou d’huile. En verser plusieurs gouttes dans les oreilles, 1 à 2 fois par jour). NB!!! Ne jamais mettre l’extrait pur dans les oreilles!!!)
- Inflammation de l’oreille moyenne (comme pour le nettoyage ci-dessus. On trouve aussi dans le commerce des gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse pour les oreilles).

- Shampooing traitant et Pellicules (Mettre une dose de votre shampooing habituel dans la main et y ajouter 5 à 10 gouttes d’extrait. Masser le cuir chevelu pendant environ 2 minutes)
- Eczéma et diverses irritations du cuir chevelu (en plus du shampooing, utiliser l’extrait en lotion: tamponner avec un coton imbibé d’une solution de 20 gouttes d’extrait dilué dans un coquetier d’eau).
- Démangeaison du cuir chevelu (En chercher la cause. En attendant, si le shampooing traitement [voir plus haut] marche, continuer).

- Acné et boutons d’origine diverse (Humidifier le visage. Mettre 5 gouttes d’extrait dans une paume et s’en frotter les paumes, puis s’en enduire le visage et masser)
- Coupures, égratignures, brûlures légères (Utiliser le « First-Aid Spray à l’extrait de pépin de pamplemousse » du commerce. En son absence, diluer quelques gouttes d’extrait dans un peu d’eau et poser très délicatement en compresse sur la plaie ou la brûlure)
- Dermatite (Ne jamais laver au savon! Rincer à l’eau et masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile)
- Psoriasis (masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile. Continuer s’il y a amélioration)
- Eczéma sec (même traitement que pour psoriasis. Très efficace)
- Eczéma suintant (utiliser la poudre d’extrait de pépin de pamplemousse)
- Piqûres d’insectes (appliquer sur la piqûre sans dilution. Pour les peaux sensibles, diluer dans un peu d’eau ou d’huile)
- Ulcères variqueux (en compresses. Diluer 30 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse dans un coquetier d’eau bouillie et refroidie. Renouveler fréquemment)
- Verrues (extrait pur directement sur la verrue 2 x par jour. Cela peut prendre du temps, mais c’est efficace).

- Mycoses de la peau (appliquer pur ou dilué dans un peu de glycérine sur les parties affectées. Continuer un certain temps après la disparition de la mycose pour prévenir une récidive. Exposer la peau au soleil et à l’air libre le plus possible)
- Mycose des pieds (comme pour la mycose de la peau. Ajouter également 20 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse à la dernière eau de rinçage des chaussettes. Si la mycose se met à suinter, utiliser la poudre d’extrait de pépin de pamplemousse)
- Transpiration excessive des pieds – due également à des champignons (Bains de pieds où 50 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)
- Cors et cals (bains de pieds de 5 à 10 min. où 30 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)

- Mycose des ongles – mains et pieds (Préparer le terrain en limant aussi ras que possible l’ongle affecté au-dessus d’un papier journal. Si lime en métal, désinfecter la lime à l’extrait de pépin de pamplemousse pour ne pas infecter les autres ongles. Jeter le papier journal contenant la poudre d’ongle. Mettre de l’extrait de pépin de pamplemousse pur sur l’ongle affecté 2 x par jour. Reprendre le limage de l’ongle tous les 3 ou 4 jours, puis plus tard toutes les 3 ou 4 semaines. Important! Continuer le traitement 2 x par jour pendant plusieurs mois pour prévenir les récidives).

- Vaginite, mycose vaginale (candidose), bactéries et parasites vaginaux (Ne jamais utiliser d’extrait de pépin de pamplemousse pur dans la région vaginale. Ne pas laver au savon mais rincer à l’eau dans laquelle quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse et d’huile d’arbre à thé ont été ajoutées Utiliser le bain vaginal suivant au moins une fois par semaine: 1 à 3 gouttes d’extrait dans un verre d’eau tiède + 5 gouttes de teinture d’échinacea. Mettre ce mélange dans une poire et l’injecter dans le vagin. Garder quelques minutes. Répéter toutes les 12 heures pendant 3 jours, puis continuer le traitement une fois par jour. Vaporiser les protège-slips avec le spray d’extrait de pépin de pamplemousse qu’on trouve dans le commerce. Après le traitement, pour ré-ensemencer la flore vaginale, mélanger du yaourt naturel à une quantité égale d’eau chaude et l’injecter dans le vagin. L’efficacité de ce traitement n’est plus à prouver. En cas de candidose, faire également un traitement interne car les mêmes champignons se retrouvent dans l’intestin et doivent être éliminés en même temps pour prévenir les récidives. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons).
- En même temps, chez le partenaire: Mélanger 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile de sésame et en enduire le pénis. Laisser agir plusieurs minutes. Ne jamais utiliser d’extrait pur sur les parties génitales. Poursuivre le traitement pendant 15 jours environ. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons.

EN INTERNE, soigne :

- Utilisation de l’extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d’eau ou, si trop acide, de jus de fruits 2 à 3 fois par jour, jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose.

- L’extrait de pépin de pamplemousse se trouve également en gélules et en comprimés. L’équivalent des gouttes d’extrait liquide est indiqué sur la boîte.

- Inflammations en général
- Rhumes et grippe
- Infections gastro-intestinales
- Gastrites, ulcères (hélicobacter pylori)
- Candida albicans
- Tous problèmes dûs à des champignons, levures ou moisissures : problèmes cardiovasculaires, rhumatismes, arthrite, goutte, asthme, sinisute, gastrite, tuberculose, cancer.
- Candida dans les intestins pouvant donner des symptômes tels que: flatulence, diarhée, colite, ulcères du système digestif, allergies, hyperactivité, déséquilibres hormonaux, maux de tête, migraines, mauvaise mémoire, perte d’équilibre, maux d’oreilles, problèmes de reins etc…
Dose pour candida et autres champignons parasites:
1ère semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d’eau 1 x par jour
2ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d’eau 2 x par jour
3ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d’eau 3 x par jour
Poursuivre ce traitement pendant 1 à 3 mois ou plus suivant l’intensité du problème.

- Allergies secondaires (qui ne sont pas dues à un allergène spécifique donnant des symptômes immédiats).

A TITRE PREVENTIF

- En voyage dans les pays où l’eau et la nourriture ne sont pas toujours fiables: quelques gouttes diluées dans le verre d’eau tous les jours pour prévenir l’installation de parasites, vers, etc.
http://www.juliebeauty.com/2010/03/extrait-de-pepins-de-pamplemousse/

D'autres usages :
http://www.sante-detox.com/elimination-candida-albicans/29-citropur-extraits-de-pepins-de-pamplemousse.html


------------------------
Dans les années 1980, la recherche de principes actifs végétaux a donné lieu à des études approfondies sur les agrumes. C'est au médecin et immunologiste Jacob Harich de Floride que l'on doit la découverte des propriétés des pépins de pamplemousse.

L'extrait de pépins de pamplemousse est un complément alimentaire composé d'extrait de pépins et d'écorce de pamplemousse. Il renferme de précieux bioflavonoïdes du fruit et de la vitamine C essentielle, dissous dans de la glycérine végétale. Les flavonoïdes également appelés substances végétales secondaires sont des molécules végétales relativement grosses contenues dans les parties aériennes des plantes. On les trouve principalement dans les pépins et la peau des fruits et des légumes, c'est-à-dire dans les parties que l'on jette le plus souvent et dont on ne profite donc pas suffisamment en général dans le cadre de l'alimentation quotidienne.

Tout comme les fibres dont les propriétés sont également restées longtemps méconnues, les flavonoïdes ont un bienfait sur notre santé. La vitamine C est elle aussi un élément indispensable dans notre alimentation puisque notre organisme n'est pas capable de la synthétiser.

Les vitamines et les substances végétales secondaires sont les "secouristes" naturels de notre organisme, c'est pourquoi nous devons en consommer quotidiennement. Nous recommandons donc un apport supplémentaire de ces substances vitales, sous la forme d'un complément nutritionnel, pour renforcer les défenses corporelles. La prise d'extrait de pépins de pamplemousse assure la mise à la disposition de l'organisme d'une partie de ces substances vitales.

De nombreux médecins ont acquis une expérience reposant sur plusieurs années d'utilisation d'extrait de pépins de pamplemousse qu'ils prescrivent notamment contre des maladies gastriques ou intestinales (gastro-entérite), grippes, rhumes, infections de gorge, du nez et des oreilles, infections liées à des levures pathogènes (candidose), herpes, mycoses, gingivites et vaginites. En application externe l'EPP est utilisé aussi contre les infections, inflammations, eczéma, psoriasis et morsures d'insectes.

Quelle est la composition de l'extrait de pépins de pamplemousse ?

Les ingrédients principaux sont les substances végétales secondaires : les flavonoïdes comme la naringine, l'iso-naringine, le limonène et la très importante vitamine C. Ces composants sont véhiculés dans de la glycérine végétale additionnée d'une faible quantité d'eau.

Utilisation :

On mélange 15 à 30 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse dans de l'eau deux à trois fois par jour. L'extrait existe aussi en comprimés. En cas de carence en vitamine C la dose peut être augmentée sans aucun danger. L'extrait de pépins de pamplemousse peut également être employé comme additif au shampooing ou au dentifrice pour renforcer leur action. Il suffit d'en rajouter quelques gouttes.


Au niveau du citron, on préconise un procédé assez similaire : "Broyer un ciron entier , écorce et pépins. Laisser macérer 2 heures dans un 1/2 litre d'eau froide additionnée de miel. Filtrez et buvez un bol au coucher. Pour les enfants, afin de lutter contre les vers, vous pouvez leur faire prendre le matin à jeun des pépins de citron pilés mélangés à un peu de sucre en poudre (complet Rapadura)" (Tiré du livre 'Les merveilleux secrets de santé de ma grand-mère' de G.Marineau

-------------------
Extrait de pépins de pamplemousse :
Il y a une quinzaine d'années environ, le Dr Harich, médecin et physicien (Lauréat du prix Einstein), remarquait que les pépins de pamplemousse qu'il avait jeté dans son compost ne pourrissaient pas.
Il fit immédiatement des recherches et découvrit que l'extrait obtenu en pressant les pépins se révéla être un puissant germicide capable à lui seul d'inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries.
L'extrait de pépins de pamplemousse s'est avéré efficace sur une grande quantité de micro-organismes :
Bactéries gram négatives
Bactéries gram positives
Champignons et levures (candida albicans)
et quantité d'autres...
La très large action thérapeutique de cet extrait est étonnante. En effet, les antibiotiques conventionnels ne tuent que les bactéries. Il apparaît même que l'extrait de pépins de pamplemousse n'affecte aucunement la flore bactérienne saine de l'intestin, et respecte en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles. De plus, le produit n'a aucun effet secondaire, et n'est pas toxique aux doses prescrites.
L'efficacité de l'extrait de pépins de pamplemousse s'exerce également au niveau immunitaire grâce aux biflavonoïdes qui le composent, aux glucosides (narginine), quercétines et à l'hespéridine.
C'est donc avec le plus grand avantage que cet extrait peut être employé dans le traitement de la candidose digestive.
A l'état pur, la posologie sera de 5 à 10 gouttes deux fois par jour dilué dans de l'eau.

Dans le passé, certains produits ont présenté des teneur non négligeable de divers toxiques chimiques dus au mode de culture. Il faut donc toujours exiger des marques garantissant des extraits de pépins de pamplemousses dont les fruits proviennent de l'agriculture biologique."
http://www.ateliersante.ch/candida2_traitement.htm#prescription

----------------------
L'extrait de pépins de pamplemousse : Un puissant antibiotique naturel

"Un produit bien utile à avoir chez soi (ou plutôt au réfrigérateur, une fois celui ci ouvert). Puissant antibiotique naturel, apprécié par de nombreuses Mamans qui l'utilisent en préventif et traitement pendant la saison automne-hiver. Vous en trouverez dans votre magasin bio. Un must à découvrir pour celles et ceux qui ne l'utilisent pas encore un produit d'actualité pour les autres... Depuis un certain temps, on ne cesse d'entendre des lamentations à propos des nouvelles résistances aux antibiotiques, mais, est-ce bien grave, alors que l'on connaît les dégâts qu'ils génèrent au sein des organismes. Déjà, nous avions élaboré un dossier: "Huile essentielles au secours des antibiotiques" mettant l'accent sur la non accoutumance à leurs puissants effets. Nous étions dans la bonne direction car vient d'apparaître un nouveau "Zorro" de l'infection et de l'inflammation, l'huile de pépins de grapefruit, c'est-à-dire de pamplemousse.

Historique
La découverte eut lieu en 1980, sur un tas de compost. En effet, un jardinier découvrit un jour que les pépins de pamplemousse de son compost ne pourrissaient pas. Or, ce jardinier était aussi médecin physicien, lauréat du prix Einstein et immunobiologiste. Son nom: le Dr Jacob Harich, résidant en Floride. Derechef, le phénomène fut reproduit dans son laboratoire où il apparut rapidement que les graines de pamplemousse recelaient une substance à la fois plus puissante et moins nocive que tout antibiotique connu. Des recherches furent entreprises à l'institut Pasteur, l'institut pour la micro-écologie de Hebon en Allemagne et la Southern Research Institute aux USA. Un incroyable spectre d'actions fut mis en évidence à la fois sur les bactéries, les virus, les levures et les champignons, ainsi que divers parasites, alors que l'action des antibiotiques conventionnels se limite aux bactéries. En 1990, le Dr Allan Sachs de Woodstock N.Y. Reprenant les études du Dr Harich se demanda s'il n'avait pas découvert l'antimicrobien parfait.

Les propriétés spécifiques du produit
L'action de l'extrait de pépins de pamplemousse s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique. - Son action anti-microbienne se développe à une concentration moyenne de 1000 pmm (parts par million) ce qui correspond à 8 gouttes par verre d'eau environ. - Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycotiques ont été établis par des équipes de recherche internationales. Dans chaque essai, l'huile de pépins de pamplemousse étant d'un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes. - Le produit est dépourvu de toxicité. Il faudrait absorber 4000 fois la dose normale pour atteindre des effets d'empoisonnement. - L'extrait de pépins de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent. - Au niveau intestinal, alors que l'extrait des pépins de pamplemousse inhibe les bactéries nocives, il ne touche absolument pas aux indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacto-bactéries. De plus, l'ensemble de la flore se trouve améliorée. - Normalement, ce produit ne fait l'objet d'aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 4% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales. Les applications thérapeutiques L'huile de pépins de pamplemousse est utilisée depuis plusieurs années déjà aux Etats- Unis, dans les pays scandinaves et il se trouve actuellement dans toutes les boutiques diététiques suisses où elle connaît un grand succès.

On l'utilise dans :
- les maladies gastro-intestinales
- les infestations par levures
- les refroidissements en tous genres
- les infections ORL
- les mycoses de la peau et ongles
- les infections urinaires
- les déficiences immunitaires même graves
- la fatigue chronique
- les candidoses
- les diarrhées
- les grippes
- les mycoses
- les pellicules
- les verrues
- les excès de transpiration
- les eczémas
- les gingivites
- les intoxications alimentaires
- le choléra
- la désinfection des blessures
- la désinfection de l'eau à boire
- L'hélicobacter Pylori est responsable des gastrites et ulcères d'estomac.
Une étude anglaise a montré que 20% des personnes de 20 ans, 40% des personnes de 40 ans et 60% des personnes de 60 ans sont touchées.
L'utilisation de l'extrait de pépins de pamplemousse peut abaisser la concentration des hélicobacter à moins de 1 pour 1000.
- Le Candida Albicans et autres mycoses ont tellement proliféré depuis 10 ans que la moitié de la population occidentale est atteinte. Les antibiotiques, la cortisone, la pollution alimentaire en sont la cause. Les troubles consécutifs au Candida Albicans sont très variés : ballonnements, diarrhées, colite, ulcères gastro-intestinaux, troubles menstruels, stérilité, fibroses, trouble de la prostate, allergies, troubles hormonaux, troubles cardiaques, douleurs articulaires, maux de tête, migraines, perte de mémoire, sautes d'humeur, asthme, sinusite, problèmes rénaux, fluctuation glycémique, gastrite. 7000 à 12000 personnes mourraient en Allemagne chaque année des suites de Candida Albicans. Jusqu'ici, cette atteinte était très difficile à soigner. Le Dr Léo Galland de New York a traité par l'extrait de pépins de pamplemousse 297 personnes. Seuls 2 personnes ne guérirent pas. Prescription recommandée pour traiter l'hélicobacter Pylori et le Candida Albicans : 1ère semaine : 6 à 18 gouttes 1 fois par jour 2ème semaine : 6 à 18 gouttes 2 fois par jour 3ème semaine : 6 à 18 gouttes 3 fois par jour Toujours dans de l'eau, durée 1 à 3 mois.
Application aux animaux Au Danemark, on utilise ce produit pour l'élevage biologique des porcs, des vaches et des chevaux, sous forme de poudre, dans les maladies épidémiques et infectieuses. Au Pérou, les alpagas qui fournissent une laine de qualité, sont des animaux très fragiles. On a réduit grâce à l'extrait de pépins de pamplemousse la mortalité de 50% à 2%. Pour les animaux domestiques, de nombreuses personnes utilisent ce produit avec succès, comme vermifuge contre poux, puces, tiques et les mycoses.
Pour tous les problèmes de mycoses, maladies bactériennes, épidémies, blessures, il est possible de préparer une solution à pulvériser à raison de 60 à 80 gouttes par litre d'eau. Cette pulvérisation peut être aussi utilisée pour les maladies des sabots des chevaux, moutons, vaches, etc. en saison humide. Pour la désinfection des étables, 10 ml d'extrait pour 10 litres d'eau.
Pour les maladies des aquariums et les algues, 10 gouttes par litre d'eau. Application aux plantes Dans les pays chauds, la conservation des fruits et légumes pose un gros problème (pourriture, moisissure). Ce produit a trouvé un grand champ d'application dépourvu de toxicité et très efficace, y compris pour la désinfection des viandes, des poissons et des céréales. La conservation peut ainsi être multipliée par 3 ou par 4. Les agriculteurs danois se servent de l'extrait pour lutter contre les ravageurs dans les champs de pommes de terre, de carottes et de poireaux. Contre les pucerons et divers prédateurs, champignons, moisissures, etc. une pulvérisation à raison de 6 à 8 gouttes par litre d'eau; d'autres concentrations peuvent être envisagées selon les cas.
Applications diverses - Dans l'industrie cosmétique, on commence à utiliser l'extrait de pépins de pamplemousse pour remplacer les produits chimiques de conservation souvent toxiques. - Des essais concluants ont été effectués dans les hôpitaux dans la désinfection des locaux de la lingerie, la stérilisation des blocs opératoires et appareils médicaux. On aurait donc la parade aux maladies nosocomiales dues aux souches résistantes aux antibiotiques.
- Des tests post-opératoires sur la désinfection de la peau donnent un résultat de pouvoir germicide de 100% avec l'extrait de pépins de pamplemousse, contre 72% avec l'alcool.
- L'extrait de pépins de pamplemousse peut avantageusement remplacer le chlore dans l'eau potable, celui-ci étant très toxique. John R. Curson, du service de l'environnement d'Amadella (USA) a démontré que l'adjonction de 350 litres d'extrait dans un million de litres d'eau faisait baisser d'une façon durable le nombre de colibacilles fécaux à 1 pour 100 ml alors que la norme autorisée est de 200 pour 100 ml.
- En Thaïlande et en Amérique du Sud, on a commencé à introduire ce mode d'assainissement de l'eau dans les piscines à la place du chlore. Nota : Il est à noter que le produit a été déclaré non éco-toxique par la FDA et 5 ans d'études américaines ont prouvé sa parfaite biodégradabilité.

La composition du produit : Il est important que l'extrait soit issu de pamplemousses biologiques, ce qui doit être notifié sur le flacon. En lotion, la dénomination du fruit est Citrus Paradisii. C'est un agrume. L'analyse chimique de l'extrait fait apparaître des biflavonoïdes et glucosides. Usage interne : Posologie moyenne : 6 à 30 gouttes d'extrait 2 à 3 fois, bien mélanger dans un verre d'eau. Le goût étant assez amer, on peut le diluer dans du jus de fruit. Commencer avec des doses minimales en prévision des réactions d'élimination trop violentes. Pour les voyageurs des pays tropicaux, il est indispensable de désinfecter l'eau locale qui peut entraîner dysenterie, embiases, choléra, typhus ou para-typhus. Les maladies parasitaires, des vers au protozoaires On en dénombre plus de 130 donnant des troubles variés, en particulier sur le psychisme et sur le caractère. Le traitement curatif est le même que cité plus haut.

- A noter : de nombreuses allergies sont dues à la présence de parasites intestinaux. Usage externe : Aphtes : rinçage de la bouche avec 20 gouttes dans un verre d'eau - Mauvaise haleine : idem - Muguet : (mycose buccale) : idem - Herpès des lèvres : 3 à 4 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile. Badigeonner. - Lèvres gercées : idem - Gingivite : rincer la bouche et masser les gencives avec 20 gouttes du produit dans 1 verre d'eau. Tremper la brosse dans le mélange pour désinfection. - Toux, angine : gargarisme avec le même mélange que ci-dessus. - Mycose auriculaire : appliquer le mélange de 3-4 gouttes pour une cuillère à soupe avec un coton-tige. - Entretien du cuir chevelu (pellicules...) : ajouter 10 à 20 gouttes de produit dans la main avec la portion de shampooing. - Tiques : appliquer une goutte pure sur la tique. - Verrues : idem 2 fois par jour sur les verrues. - Mycose : application d'extrait pur dilué dans un peu de glycérine, 2 fois par jour jusqu'à guérison complète. - Infection vaginale - mycose vaginale : ne pas laver au savon. Pratiquer des injections avec 2 à 6 gouttes d'extrait de pépin dans 1/4 de litre d'eau tiède. Y ajouter 5 gouttes de teinture mère d'ecchinacea. On peut aussi imbiber un tampax en diluant les mêmes quantités de produit dans 1 cuillère à soupe d'huile de sésame. Mise en place : 3 heures par jour."
Source : Extrait du magazine "Vérités Santé pratique" n° 24
http://autrement.olympe-network.com/huile%20de%20pepins.htm


D'autres informations utiles :
http://reveillezvous.lightbb.com/f15-alimentation-et-solutions-naturelles
http://reveillezvous.lightbb.com/t859-seance-de-nettoyage-energetique-rapide
http://reveillezvous.lightbb.com/t820-petit-panorama-des-videos-a-voir-pour-etre-informe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun is shining



Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'extrait de pépins de pamplemousse   Ven 22 Mar - 5:50

Attention à l'interaction du pamplemousse avec certains médicaments :

Le pamplemousse bloque la métabolisation de certains médicaments

"Lorsque vous avalez un médicament, celui-ci passe dans votre sang puis il est utilisé par votre organisme : des enzymes vont « digérer » le médicament pour le transformer en substances utilisables par vos cellules, qui vont l'absorber, le « consommer », puis rejeter des déchets par les urines.

Le problème est que le pamplemousse contient des produits actifs appelés furanocoumarines, qui bloquent de façon irréversible un de nos enzymes, le CYP3A4.

Or, cet enzyme CYP3A4 est précisément celui qui sert à assimiler de nombreux médicaments contre le cancer, l'hypertension, les problèmes cardiovasculaires, les problèmes urinaires, ainsi que des médicaments immunodépresseurs (qui affaiblissent le système immunitaire) et des anti-infectieux, des analgésiques (antidouleur) et des tranquillisants (la liste de ces médicaments est à la fin du message).

Voici donc ce qui arrive aux personnes qui prennent du pamplemousse en même temps que ces médicaments :

Leurs médicaments passent dans leur sang et ne sont pas « consommés » comme ils devraient l'être, (en langage médical, on dit « métabolisés »), parce que l'enzyme est bloqué. La concentration sanguine en médicament s'élève, jusqu'à atteindre l'overdose, avec des effets graves incluant « mort subite, blocage rénal aigu, arrêt de la respiration, saignements gastro-intestinaux, destruction de la moelle osseuse chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. »

« Prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme prendre 20 comprimés avec un verre d'eau », explique David Bailey, le pharmacologue canadien qui a découvert ce phénomène il y a 20 ans, et qui s'est spécialisé dans l'étude des interactions entre médicaments et pamplemousse. « Il s'agit d'overdose accidentel. »
Des études avaient en effet déjà indiqué que boire un verre de 200 mL de pamplemousse par jour, trois jours de suite, provoque une hausse de 330 % de la concentration sanguine de simvastatine, un médicament très couramment prescrit contre le cholestérol, par rapport à un verre d'eau.


85 médicaments concernés
Malheureusement, il existe de plus en plus de médicaments qui sont métabolisés par l'enzyme CYP3A4 – et dont la métabolisation est donc bloquée par la consommation de pamplemousse.

La liste est passée de 17 médicaments en 2008 à 43 en 2012 !

Le risque d'accident s'est donc considérablement élevé, et justifie aujourd'hui que chacun veille à ce que les médicaments qu'il prend ne soient pas incompatibles avec le pamplemousse.

Ceci est d'autant plus important que l'effet se produit même avec des petites doses, que le pamplemousse soit consommé tel quel ou sous forme de jus.

Les personnes de plus de 45 ans compensent moins bien les concentrations excessives de médicaments dans le sang, et sont donc particulièrement vulnérables, surtout que ce sont elles qui consomment en général le plus de pamplemousses.


Comment vous prémunir
Si vous ne prenez aucun médicament, pas de problème, vous pouvez continuer à vous régaler de ce fruit délicieux.

Si vous prenez des médicaments, vous n'êtes pas forcément obligé d'arrêter le pamplemousse.

Vous devez savoir que le risque ne concerne que :
-les médicaments pris oralement (par la bouche) ;
-qui ne sont que faiblement ou moyennement absorbés par l'organisme ;
-et qui sont métabolisés par l'enzyme CYP3A4, ou cytochrome P450 3A4, ce que vous pouvez vérifier sur la notice.


Lorsque c'est nécessaire, la notice des médicaments concernés comprend toujours l'avertissement de ne PAS consommer de pamplemousse simultanément, donc c'est une raison de plus de toujours lire les notices.



Liste des médicaments contre-indiqués avec le pamplemousse
(attention, cette liste n'est pas forcément exhaustive : vérifiez toujours la notice de vos médicaments, et demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.)

1. Certaines statines (médicaments pour faire baisser le cholestérol) :

Nom de la molécule : Simvastatine. Nom commercial : Zocor et génériques

Nom de la molécule : Atorvastatine. Nom commercial : Tahor et génériques

Nom de la molécule : Lovastatine

2. Certains médicaments contre l'hypertension

Nom de la molécule : Félodipine. Nom commerciaux : Logimax, Flodine et génériques.

Nom de la molécule : Nicardipine. Nom commercial : Loxen

3. Certains médicaments immunodépresseurs (contre le rejet de greffe d'organe)

Nom de la molécule : Ciclosporine. Nom commercial : Néoral

Nom de la molécule : tacrolimus. Nom commercial : Tacrolimus

Nom de la molécule : Sirolimus. Nom commercial : Rapamune

Nom de la molécule : Everolimus. Nom commercial : Afinitor

4. Certains médicaments contre le cancer

Nom de la molécule : Crizotinib.

Nom de la molécule : Dasatinib.

Nom de la molécule : Erlotinib.

Nom de la molécule : Everolimus.

Nom de la molécule : Lapatinib.

Nom de la molécule : Nilotinib.

Nom de la molécule : Pazopanib.

Nom de la molécule : Sunitinib.

Nom de la molécule : Vandetanib.

Nom de la molécule : Venurafenib.

5. Certains médicaments contre les infections

Nom de la molécule : Erythromycine.

Nom de la molécule : Halofantrine.

Nom de la molécule : Maraviroc.

Nom de la molécule : Primaquine.

Nom de la molécule : Quinine.

Nom de la molécule : Rilpivirine.

6. Certains médicaments contre les problèmes cardiovasculaires

Nom de la molécule : Amiodarone.

Nom de la molécule : Apixaban.

Nom de la molécule : Clopidogrel.

Nom de la molécule : Dronedarone.

Nom de la molécule : Eplerenone.

Nom de la molécule : Felodipine.

Nom de la molécule : Nifedipine.

Nom de la molécule : Quinidine.

Nom de la molécule : Rivaroxaban.

Nom de la molécule : Ticagrelor.

7. Certains médicaments contre les problèmes nerveux et psychiques

Nom de la molécule : Alfentanil (oral).

Nom de la molécule : Buspirone.

Nom de la molécule : Dextromethorphan.

Nom de la molécule : Fentanyl (oral).

Nom de la molécule : Ketamine (oral).

Nom de la molécule : Lurasidone.

Nom de la molécule : Oxycodone.

Nom de la molécule : Pimozide.

Nom de la molécule : Quetiapine.

Nom de la molécule : Triazolam.

Nom de la molécule : Ziprasidone.

8. Médicament contre les problèmes gastrointestinaux

Nom de la molécule : Domperidone.

9. Certains médicaments contre les problèmes urinaires

Nom de la molécule : Darifenacine.

Nom de la molécule : Fesoterodine.

Nom de la molécule : Solifenacine.

Nom de la molécule : Silodosine.

Nom de la molécule : Tamsulosine "
(Source : Jean-Marc Dupuis - http://www.santenatureinnovation.fr/quels-problemes-de-sante/autres/les-dangers-du-pamplemousse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'extrait de pépins de pamplemousse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Bienfaits de l'Extrait de Pépins de Pamplemousse
» extrait de pépins de pamplemousse
» l'extrait de pépins de pamplemousse
» Extrait de pépin de pamplemousse
» demande!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REVEILLEZ VOUS :: MATERIALITE :: ALIMENTATION ET SOLUTIONS NATURELLES-
Sauter vers: